Chargement...
Chargement...

Souffrance en France : la banalisation de l'injustice sociale

Auteur : Christophe Dejours

Paru le : 28/08/2014
Éditeur(s) : Points
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

8,30 €
Expédié en 24/48h
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Marquer ses distances par rapport aux victimes du système permet de nier la peur de soi et de débarrasser sa conscience de la responsabilité vis-à-vis d'autrui. A la lumière du concept de distorsion communicationnelle de J. Habermas et de celui de la banalité du mal de H. Arendt, l'auteur, spécialiste de la psychologie du travail, révèle le fonctionnement de ce processus. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Les Français souffrent et ne le disent pas Comment faisons-nous pour tolérer le sort des chômeurs et des «nouveaux pauvres» ? Et comment parvenons-nous à accepter sans protester des contraintes de travail toujours plus dures, dont nous savons pourtant qu'elles mettent en danger notre intégrité mentale et physique ? Christophe Dejours, spécialiste du travail, découvre à l'origine de ce consentement silencieux la peur et la honte. Il révèle comment, pour pouvoir endurer la souffrance sans perdre la raison, on se protège. À la lumière du concept de distorsion communicationnelle de Jürgen Habermas et de celui de banalité du mal d'Hannah Arendt, il met au jour le processus qui fonctionne comme un piège. Alors la souffrance devient impensable. Et l'injustice sociale banalisée...

Fiche Technique

Paru le : 28/08/2014

Thématique : Textes de sociologues

Auteur(s) : Auteur : Christophe Dejours

Éditeur(s) : Points

Collection(s) : Points. Essais, n° 549

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7578-4198-X

EAN13 : 9782757841983

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 237

Hauteur : 18 cm / Largeur : 11 cm

Épaisseur : 1,1 cm

Poids : 150 g