Chargement...
Chargement...

Les mères trop bonnes

Auteur : Gabrielle Rubin

Paru le : 01/02/2001
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

16,50 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
11,99 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Quelles sont les limites à donner à la bonté ? Quels sont les dangers de cette dernière ? Est-ce la meilleure façon de "conquérir" l'amour de son enfant ? Il semblerait que le mode de relation des adultes se fondent sur l'échange et qu'une mère trop dévouée ne sera guère aimée de ses enfants, une fois devenus grands. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Comment un mère peut-elle être trop bonne ? Interroger et remettre en cause le mythe sacro-saint de la mère admirable n'allait pas de soi, mais le propre de la psychanalyse n'est-il pas de bousculer les idées reçues ? Or si l'observation nous montre qu'une mère qui donne tout, qui sacrifie tout pour son enfant sans rien demander en échange est absolument indispensable pour un nourrisson et pour un petit enfant, elle nous montre aussi que cette abnégation absolue doit s'amenuiser au fur et à mesure de la croissance de l'enfant sous peine de l'empêcher de développer en lui des qualités d'altruisme et de générosité. D'un autre côté, si une mère humaine normale - tout comme une mère animale d'ailleurs - est prête à sacrifier jusqu'à sa vie pour son petit, nulle part on ne voit un animal devenu adulte se préoccuper du bien-être de ses parents vieillis ; cet amour, cette compassion ne font pas partie de l'inné en nous, mais ils sont un des acquis les plus précieux de l'humanité. Il s'agit d'un apprentissage et si, faute de montrer peu à peu à son enfant que, contrairement au don sans réciprocité de la relation mère enfant, le mode de relation des adultes se fonde sur l'échange, une mère «admirable» ne devra pas s'étonner de voir ses enfants, devenus grands, ne lui manifester que peu d'attention. La réciproque est d'ailleurs vraie, et on peut facilement constater que des mères exigeantes et peu affectueuses restent bien souvent passionnément aimées de leurs enfants, comme le montrent de nombreuses biographies dont deux, celle de Gisèle Halimi, Fritna, et celle de Georges Simenon, Lettre à ma mère, sont analysées.

Fiche Technique

Paru le : 01/02/2001

Thématique : Textes de psychanalyse

Auteur(s) : Auteur : Gabrielle Rubin

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Etudes psychanalytiques

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7475-0042-X

EAN13 : 9782747500425

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 158

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 206 g