Chargement...
Chargement...

Grandville

Auteur : Bryan Talbot

Paru le : 12/02/2010
Éditeur(s) : Milady
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Milady graphics
Contributeur(s) : Traducteur : Philippe Touboul

Un coup de coeur de Mollat

Dans notre réalité, le Blaireau est la proie des paysans et des chasseurs qui l'accusent, à tort, de nombreux dégâts sur les cultures ou de propager la rage. Dans une autre, LeBrock est un blaireau, mais ce n'est plus le gibier, c'est le chasseur !

Il est doté d'un physique de culturiste, d'un sens de l'observation digne de Sherlock Holmes. Il sait se montrer violent et impitoyable. Rapide, réactif, plein de ressources, c'est le James Bond des mustélidés de cette réalité alternative, dans laquelle l'homo sapiens est « une espèce de chimpanzés glabres qui a évolué dans la ville d'Angoulême, près de Bordeaux. Ils n'ont jamais eu accès aux droits civiques. »

Dans Grandville, on trouve de nombreuses références à la BD française, outre celle citée ci-dessus. L'une d'elles donne un des plus beaux passages de l'album, clin d'œil ironique, hommage insolent à Tintin : un fox terrier opiomane qui, au fond d'une fumerie sordide, se rêve dans le rôle de son double dans l'œuvre d'Hergé.

Bryan Talbot est sans doute connu en France pour son travail sur trois Sandman. Son Grandville pourrait – devrait ! - lui offrir un public plus large, celui qui aime Blacksad. On est loin certes du polar animalier, hard-boiled et classieux de Guarnido ; ici, on nage en plein steampunk. Grandville, c'est l'autre nom de Paris, capitale charbonneuse d'un empire napoléonien dirigeant l'Europe qui a prospéré tout au long du XIXe siècle. Sarah Blaireau triomphe aux Folies Bergères, la République socialiste de Grande-Bretagne est indépendante depuis 23 ans. La technologie de la vapeur fait voler d'étranges vaisseaux dans les cieux enfumés et anime des robots.

Après une introduction qui claque, immersive et pyrotechnique, digne des meilleurs blockbusters hollywoodiens, l'album s'ouvre sur une ambiance très Conan Doyle avant l'arrivée de LeBrock à Paris. Celle-ci constitue le début d'un crescendo passionnant, parfaitement rythmé et organisé, tant dans l'action que dans la taille de l'affaire peu à peu élucidée par le détective de Scotland Yard. Polar, SF, aventure d'espionnage, l'absence de temps morts de Grandville n'empêche pourtant pas Bryan Talbot de donner à son univers une substantialité étonnante grâce à son sens du détail dans la reconstitution historique, à la caractérisation très efficace de ses seconds rôles par le choix des animaux anthropomorphisés, au jeu des ressemblances/divergences entre notre réalité et celle de son histoire, à la brutalité impitoyable de son héros et à une identité graphique très personnelle.

Avec son encrage et ses découpages comics, ses couleurs volontairement artificielles, ses balancements entre pénombres et éclats de lumière, son hommage appuyé à Robida, à l'esthétique Belle Époque, Bryan Talbot créé une ambiance picturale qui intrigue, puis séduit et enfin accapare le spectateur - pardon le lecteur.

Grandville est enfin un bel objet, à la fabrication soignée, doté d'une postface réservée au public francophone, rédigée par Talbot lui-même dans laquelle il expose son inspiration et ses sources et détaille sa façon de dessiner. Il y annonce que la deuxième aventure de l'inspecteur LeBrock est dessinée, lettrée, en cours d'encrage. Vu le plaisir donné par la lecture de ce premier tome, on attend la suite avec impatience !
15,90 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

L'inspecteur LeBrock est un détective de Scotland Yard qui traque un gang d'assassins dans le Paris de la Belle Epoque. B. Talbot s'est inspiré de l'oeuvre de Grandville, caricaturiste français du XIXe siècle. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Grandville Audacieux, fantastique et retors ! Dans le Paris de la Belle Époque, l'inspecteur LeBrock de Scotland Yard est sur la piste d'un mystérieux assassin. Inspiré par le travail du caricaturiste français du XIXe siècle JJ Grandville et l'illustrateur de science-fiction Robida - sans parler de sir Arthur Conan Doyle, Rupert l'Ours et Quentin Tarantino -, Bryan Talbot fait une fois encore la preuve de son immense talent. « Un thriller absolument merveilleux. Un scénario à rebondissements qui ne vous laisse pas vous échapper, des scènes d'action tout simplement géniales. Du début à la fin,Grandville vous en met plein les yeux. » The Times « Bryan Talbot nous en fait voir de toutes les couleurs - courses-poursuites frénétiques, échanges de coups de feu vicieux et un scénario qui emprunte à toute vitesse les rues impeccablement pavées de Grandville .» Forbidden Planet « On ne présente plus l'extraordinaire Bryan Talbot. » Metro

Contenus Mollat en relation

Sélections de livres

Les incontournables de l'année 2010

Sélections de livres

Cet été, je bulle !

Sélections de livres

Nos chouchous

à lire et à relire


Dossiers

Bullez en été !

Sombre polar, drôle de pastiche, anniversaire éditorial, exposition parisienne, il s'en passe des choses cet été. Nos libraires vous ont sélectionné une petite série de coups de cœur en bande dessinée...

Dossiers

Un Noël casé dans une bulle... 1

La lettre au père Noël des libraires du rayon BD

Dossiers

MollatVox 43

Les libraires sont de retour avec leurs coups de cœur sonores. Montez le son !

Fiche Technique

Paru le : 12/02/2010

Thématique : BD générale Tout public

Auteur(s) : Auteur : Bryan Talbot

Éditeur(s) : Milady

Collection(s) : Milady graphics

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-8112-0250-1

EAN13 : 9782811202507

Format : Non précisé.

Reliure : Relié

Pages : Non précisé.

Hauteur : 31 cm / Largeur : 22 cm

Épaisseur : 1,7 cm

Poids : 832 g