Chargement...
Chargement...

Psychanalyse de la destructivité

Paru le : 19/06/2006
Éditeur(s) : EDK
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Pluriels de la psyché
Contributeur(s) : Directeur de publication : Dominique Cupa

19,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
12,99 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Des cliniciens, pour la plupart psychanalystes, s'interrogent sur la destructivité psychique, proposent des réponses et en tirent les conséquences pour leur pratique. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Le clinicien ne peut que s'incliner devant la réalité contraignante de la destructivité. Intrapsychique ou intersubjective, s'exprimant somatiquement ou psychiquement, souvent énigmatique, elle questionne et fait théoriser nous laissant dans de nombreuses incertitudes. La névrose traumatique et son syndrome central : la compulsion de répétition, les résistances dans les cures sans fin et l'observation d'un enfant qui joue en mettant en scène la disparition de sa mère constituent les hypothèses cliniques qui vont permettre à Freud d'introduire en 1920 le concept de pulsion de mort qu'il nomme d'emblée pulsion de destruction. Tout au long de son travail il insistera de plus en plus sur l'importance de cette pulsion. Ainsi écrit-il dans Le malaise dans la culture : «Je ne peux pas comprendre comment nous avons pu négliger l'universalité de l'agression non érotique et de la destruction.» La pulsion de mort est alors définie comme une manifestation de la tendance à la réduction absolue des tensions, au retour vers l'état inorganique, vers la mort et rend compte de la compulsion de répétition dans la vie psychique qui se place «au-delà du principe de plaisir». Elle représente ce qu'il y a en nous de plus originaire, d'élémentaire et de pulsionnel. Elle pousse à la déliaison, à la séparation. Elle sera aussi considérée par Freud comme pulsion d'emprise et volonté de puissance. Partant de cette conceptualisation, des cliniciens, pour la plupart psychanalystes, s'interrogent sur la destructivité psychique. Serait-elle un représentant de la pulsion de mort, un signe de désintrication pulsionnelle, une marque de l'agressivité primaire ? Les auteurs de cet ouvrage proposent différentes réponses et en tirent les conséquences pour leur pratique.

Fiche Technique

Paru le : 19/06/2006

Thématique : Textes de psychanalyse

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : EDK

Collection(s) : Pluriels de la psyché

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84254-110-3

EAN13 : 9782842541101

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 157

Hauteur : 23 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 1 cm

Poids : 200 g