Chargement...
Chargement...

Les psychoses et le lien social : le noeud défait

Auteur : Pierre Naveau

Paru le : 25/02/2004
Éditeur(s) : Anthropos
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

30,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

La folie effraie parce qu'elle risque de provoquer la rupture du lien social. Le rôle du psychanalyste est d'apprendre à traduire les mots exprimés par le malade comme une écriture singulière du symptôme de l'être. La fonction ironique de la position du sujet dit "psychotique" peut alors être mise en lumière. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Le lien social est créé par la structure du langage. Le symptôme (ici entendu au sens de la psychanalyse) est, dans chaque cas, ce qui donne à ce lien une écriture particulière. Lorsqu'il s'agit d'un sujet dit «psychotique», le lien social se défait ou risque de se rompre, dans la mesure où le langage devient alors pulvérulent. Ainsi la fonction sociale de la maladie mentale atteint-elle à la dimension de l'ironie. La parole est-elle alors audible? Le fil de la phrase reste-t-il pourtant lisible? La réponse est: oui. S'attacher à la lettre des propos et des écrits des sujets psychotiques ouvre la voie à des surprises et à des découvertes, car chacun de ces sujets, même si c'est de façon contingente, fragile et précaire, invente une solution qui lui est propre.

Fiche Technique

Paru le : 25/02/2004

Thématique : Textes de psychanalyse

Auteur(s) : Auteur : Pierre Naveau

Éditeur(s) : Anthropos

Collection(s) : Psychanalyse et pratiques sociales

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7178-4719-7

EAN13 : 9782717847192

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 244

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 400 g