Chargement...
Chargement...

La modernité religieuse dans la pensée sociologique : Ernst Troeltsch et Max Weber

Auteur : Pierre Gendron

Paru le : 31/05/2006
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Préfacier : Guy Rocher

22,50 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Cet ouvrage a pour objet la notion de modernité religieuse. Il s'efforce de donner un contenu précis à cette notion à partir d'une problématique de type historique, celle de l'accession à la modernité, écartant l'approche habituelle basée sur la définition de la religion.

Quatrième de couverture

L'année 2005 n'aura pas été marquée seulement par le centenaire de la loi française sur la séparation de l'Église et de l'État ; trois autres événements ont aussi particulièrement retenu l'attention dans le domaine politico-religieux. D'abord l'élection de Benoît XVI (Joseph Ratzinger), qualifié de « pape pour l'Europe », mais dont le rapport à la modernité semble difficile. Ensuite, le rejet du projet de constitution européenne par la France et les Pays-Bas, qui rend possible une éventuelle réouverture du débat sur l'inclusion de la référence religieuse dans le préambule de cette constitution. Enfin, le début officiel des négociations relatives à la candidature de la Turquie à l'Union européenne, qui a ravivé de vieilles craintes à l'égard du monde musulman. Chacun de ces points soulève des interrogations concernant le rôle des Églises dans le projet d'une Europe sociale, la signification de l'héritage religieux dans l'histoire de l'Europe et l'importance du dialogue interreligieux dans la construction européenne. Sur toutes ces questions, le présent ouvrage apporte un éclairage nouveau. Cet ouvrage a pour objet la notion de modernité religieuse. Il s'efforce de donner un contenu précis à cette notion à partir d'une problématique de type historique, celle de l'accession à la modernité, écartant l'approche habituelle basée sur la définition de la religion. Il propose une démarche remontant à la réflexion menée conjointement par deux des fondateurs de la sociologie des religions : Ernst Troeltsch (1865-1923) et Max Weber (1864-1920). Ce retour aux origines de la pensée sociologique en Allemagne fait ressortir chez Troeltsch - sur le fond de sa rencontre avec la pensée de Weber - une vision des rapports entre la religion et la culture qui s'accorde avec la conviction que l'avenir de la religion demeure ouvert dans le contexte de la modernité. Or, cette vision a le grand mérite de postuler, d'une manière qui peut paraître aujourd'hui à contre courant, la nécessaire coexistence de l'individu moderne et des institutions. Pour cette raison, l'ouvrage ne manquera pas d'intéresser les responsables politiques et religieux. Il rejoindra aussi les personnes qui cherchent à donner un fondement religieux à leur engagement social. Les spécialistes, pour leur part, y trouveront une information de qualité, qu'ils soient sociologues, historiens, théologiens ou philosophes.

Fiche Technique

Paru le : 31/05/2006

Thématique : Textes de sociologues

Auteur(s) : Auteur : Pierre Gendron

Éditeur(s) : PRESSES DE L'UNIVERSITÉ LAVAL (PUL)

Collection(s) : Pensée allemande et européenne

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7637-8312-0

EAN13 : 9782763783123

Format : Non précisé.

Reliure : Non précisé.

Pages : Non précisé.

Hauteur : - cm / Largeur : - cm

Épaisseur : - cm

Poids : - g