Chargement...
Chargement...

Norbert Elias : civilisation et décivilisation

Auteur : Sabine Delzescaux

Paru le : 15/01/2003
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Préfacier : Eugène Enriquez

29,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
21,75 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Fait suite à "Norbert Elias, une sociologie des processus", mettant l'accent sur les orientations théoriques et épistémologiques. S. Delzescaux poursuit ici l'exploration des travaux d'Elias en se centrant particulièrement sur la théorie du processus de civilisation et en analysant les oeuvres empiriques du sociologue qui font un usage direct du concept de civilisation. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Lorsqu'il formule, à la veille de la Seconde Guerre Mondiale, sa théorie du processus de civilisation, Norbert Elias (1897-1990) n'est pas sans mesurer le caractère profondément idéologique, et donc ambigu, du concept de civilisation. Le développer en tant que «concept empirique idéologiquement neutre et concept clé d'une théorie des processus civilisateurs» tel est néanmoins, l'objectif qui se fixe alors, à charge pour la sociologie des processus qu'il met en œuvre d'en fonder l'usage scientifique. C'est un choix qu'Elias maintiendra jusque dans ses derniers écrits. Bien plus, il fera de sa théorie du processus de civilisation la clé de voûte de la conception qu'il développe du lien social, la question de la formation de l'habitus civilisé, et celle plus largement de l'autocontrainte, occupant une place significative dans l'ensemble de ses travaux. Comment construit-il cette problématique de l'autocontrainte qu'il considère comme la pièce maîtresse de la régulation des affects et des pulsions à laquelle l'homme moderne est si fortement assujetti ? En quoi l'aide-t-elle à penser tant le rapport à la violence, que le rapport au temps, au sport, à la musique, à la mort ou encore à l'exclusion sociale ? Quelle lecture, enfin, propose-t-il - au travers de cette conception reprise dans son Etude sur les Allemands -, du nazisme, de la guerre et des camps de concentration ? Après avoir consacré un premier volume aux orientations théoriques de l'œuvre d'Elias ainsi qu'à ses présupposés épistémologiques (Norbert Elias. Une sociologie des processus), ce sont les travaux plus empiriques du sociologue, et leurs questionnements fondamentaux, que l'auteur interroge.

Fiche Technique

Paru le : 15/01/2003

Thématique : Textes de sociologues

Auteur(s) : Auteur : Sabine Delzescaux

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Logiques sociales. Sociologie de la connaissance

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7475-3718-8

EAN13 : 9782747537186

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 335

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 450 g