Chargement...
Chargement...

La santé mentale en actes : de la clinique au politique

Paru le : 02/12/2005
Éditeur(s) : Erès
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Erasme
Contributeur(s) : Editeur scientifique (ou intellectuel) : Jean Furtos - Directeur de publication : Christian Laval - Préfacier : Jean-Jack Queyranne - Postfacier : Miguel Benasayag - Préfacier : Jean Furtos

25,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
epub
17,99 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Les auteurs militent pour la mise en place d'une véritable politique de santé mentale assortie de pratiques concrètes qui réhabiliteraient au niveau social les personnes atteintes de psychopathologies. Ils étudient l'évolution des pratiques aux niveaux politique, économique et social depuis 1946 et critiquent les nouveaux concepts cliniques tels que la victimologie, la résilience, le stress, etc. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Études, recherches, actions en santé mentale en Europe Les auteurs de cet ouvrage témoignent d'une préoccupation collective de santé mentale qui s'exprime sur des scènes hétérogènes, par des pratiques concrètes : la santé mentale en actes. Les scènes d'observation sont multiples et internationales : constellations familiales, travail et précarité, intervention humanitaire, politique de la Ville..., les malades mentaux faisant partie, avec d'autres, de ce contexte collectif des subjectivités blessées. Une telle clinique est questionnée à partir de deux options contemporaines lourdes quant à leurs effets psychiques, celle de l'individu accompli comme valeur sociale et celle de la spirale de l'économisme comme nouvel ordre du monde, qui produit une précarité non réductible à la pauvreté. Dans cette perspective, peut-on concevoir une santé mentale « suffisamment bonne » qui consisterait en la capacité, pour un individu, de vivre et de souffrir dans un environnement donné et transformable, sans destructivité mais non sans révolte ? Cette capacité de vivre et de souffrir implique que les souffrances aient droit de cité sans être considérées comme une maladie, même si certaines peuvent empêcher de vivre. Nous voici bien éloignés de la définition utopique de 1946 produite par l'OMS, dans l'enthousiasme de l'immédiat après-guerre : promouvoir un bien-être total bio-psycho-social. Dans cette nouvelle configuration, la préoccupation de santé mentale ouvre un espace de discussion entre clinique et politique, dont les enjeux multiples interrogent les réponses collectives aux nouvelles formes d'injustice sociale. En présentant le développement des idées et des mentalités autour des pratiques de santé mentale et à partir des champs de la clinique, de la psychanalyse, de l'économie, de la philosophie, de la sociologie, de la médecine du travail, de l'anthropologie..., cet ouvrage tisse une toile complexe, bien loin des perfections utopiques.

Fiche Technique

Paru le : 02/12/2005

Thématique : Travail social - Généralités

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Erès

Collection(s) : Erasme

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7492-0525-5

EAN13 : 9782749205250

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 353

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 2,7 cm

Poids : 580 g