Chargement...
Chargement...

Lettre à Luc Ferry sur la liberté des universités

Auteur : Michel Leter

Paru le : 17/02/2004
Éditeur(s) : Belles lettres
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

17,30 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Pose la question de l'autonomie et de la modernisation des universités françaises à travers une réflexion historique sur l'acquisition des libertés, privilèges et immunités diverses de l'université en France depuis la création de ce type d'établissement d'enseignement. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

La liberté - à qui les universités doivent leur existence même apparaît aujourd'hui à nombre d'étudiants comme une menace pesant sur leur avenir. Notre université de Paris, au treizième siècle, fut pourtant le berceau de cette culture universelle de l'autonomie, de l'initiative individuelle et de la responsabilité. Victime, dès la fin du quinzième siècle, de la montée du sentiment national, l'idée de liberté des universités renaît, sous sa forme sécularisée aux dix-huitième et dix-neuvième siècles. Elle est défendue et illustrée alors par des esprits aussi essentiels à notre tradition démocratique que Mirabeau, Condorcet, Daunou, Constant, Dunoyer, Courcelle-Seneuil, Duruy, Boutmy et Laboulaye. Dernier vestige de l'Université impériale qui, en 1806, avait confisqué la liberté de l'enseignement, le monopole de l'enseignement supérieur fut aboli en 1875 sous l'impulsion du grand constitutionnaliste républicain Édouard Laboulaye. Dès 1880, Jules Ferry vida cette liberté de sa substance en rétablissant le monopole universitaire. Ayant grandi depuis dans la croyance que le monopole est laïque et la liberté cléricale, les Français sont rebelles à l'autonomie des universités que Luc Ferry tente de greffer par la loi. Aussi l'auteur est-il conduit à revenir à l'essence de la laïcité qui n'est une digue contre la théocratie que parce qu'elle s'inscrit dans une philosophie des limites de l'État. En s'adressant au philosophe, Michel Leter invite le ministre à envisager la restitution à la société civile de la liberté de fonder des universités, ultime réforme qui l'autoriserait à faire l'économie de toutes les autres.

Fiche Technique

Paru le : 17/02/2004

Thématique : Textes de pédagogues

Auteur(s) : Auteur : Michel Leter

Éditeur(s) : Belles lettres

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-251-44256-1

EAN13 : 9782251442563

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 243

Hauteur : 21 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 1,9 cm

Poids : 296 g