Chargement...
Chargement...

Jacques Chaban-Delmas en politique : actes du colloque organisé à Bordeaux les 18, 19 et 20 mai 2006

Paru le : 10/10/2007
Éditeur(s) : PUF
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Editeur scientifique (ou intellectuel) : Gironde) Centre aquitain d'histoire moderne et contemporaine (Pessac - Editeur scientifique (ou intellectuel) : Gironde) Centre d'histoire (Pessac - Directeur de publication : Bernard Lachaise - Directeur de publication : Gilles Le Béguec - Directeur de publication : Jean-François Sirinelli - Editeur scientifique (ou intellectuel) : Marie Boisson-Gabarron

30,50 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Ces contributions abordent tous les aspects politiques de Jacques Chaban-Delmas, depuis sa ville (Bordeaux), sa région jusqu'au plan national, en chapitres chronologiques : la Résistance, sous la IVe République, sous de Gaulle, à Matignon (1969-1972) et après Matignon. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Jacques Chaban-Delmas (1915-2000) occupe dans l'histoire politique française et encore plus dans celle du gaullisme une place exceptionnelle. Le jeune inspecteur des finances Jacques Delmas, devenu le «général Chaban», compagnon de la Libération, auréolé du prestige de la Résistance, entre en politique au lendemain de la Seconde Guerre mondiale en adhérant au parti radical. Il se fait élire député de la Gironde en novembre 1946 puis maire de Bordeaux en octobre 1947. Dès que de Gaulle fonde le RPF, en avril 1947, Chaban-Delmas est à ses côtés et très vite, devient un des «barons» du gaullisme. La carrière politique de Chaban-Delmas dure un demi-siècle. Sans cesse réélu au Palais-Bourbon entre 1946 et 1993, Chaban-Delmas exerce durant de longues années la présidence de l'Assemblée nationale (1958-1969, 1978-1981, 1986-1988). Les Bordelais renouvellent leur confiance à leur maire durant quarante-huit ans. Mais le rôle historique de Chaban ne se limite ni au Parlement, ni à la mairie de Bordeaux. Sous la IVe République, Chaban participe à plusieurs gouvernements - Mendès France, Mollet, Gaillard - et il est associé à des épisodes majeurs, tels que l'échec de la CED ou le retour au pouvoir du général de Gaulle. En 1969, le nouveau président de la République Georges Pompidou le choisit comme Premier ministre. Sa déclaration gouvernementale axée sur la «nouvelle société», le 16 septembre 1969, reste comme un des grands discours parlementaires de la Ve République. À Matignon, entre 1969 et 1972, Chaban-Delmas met en place une très importante politique de réformes. L'ascension du député-maire de Bordeaux s'arrête pourtant sur un échec lors de l'élection à la présidence de la République en 1974. C'est ce parcours en politique d'une des grandes figures du gaullisme que ce livre retrace et explique, en s'appuyant sur de nouvelles archives et sur de nombreux témoignages. Sans oublier le «duc d'Aquitaine», c'est sur le rôle national de Jacques Chaban-Delmas, dans la Résistance, sous la IVe puis sous la Ve République qu'est mis l'accent, pour en montrer les multiples facettes, les succès mais aussi les limites.

Contenus Mollat en relation

Fiche Technique

Paru le : 10/10/2007

Thématique : Sciences politiques - Généralités

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : PUF

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-13-056138-1

EAN13 : 9782130561385

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : Non précisé.

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 2,9 cm

Poids : 600 g