Chargement...
Chargement...

Nanotechnologies, maxiservitude

Auteur : Pièces et main d'oeuvre (Grenoble)

5,00 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Un essai dénonçant les applications dérisoires, démoniaques et futiles des nanotechnologies, qui manipulent la matière à l'échelle de l'homme. Les auteurs s'intéressent notamment aux aspects moraux de ces innovations, qui parviennent à réunir physique nucléaire, biologie moléculaire, chimie et informatique. ©Electre 2023

On en parle de plus en plus, à propos d'applications dérisoires (crèmes solaires, verres autonettoyants, « objets communicants ») ou démoniaques (puces policières, armes « intelligentes », Organismes Atomiquement Modifiés) ; les nanotechnologies manipulent la matière (le vivant et l'inerte) à l'échelle de l'atome. Comme un jeu de Lego, elles créent de nouveaux matériaux et de nouvelles molécules. À cette échelle, elles réunissent physique nucléaire, biologie moléculaire, chimie et informatique pour créer le Nanomonde totalitaire.

Les nanotechnologies (et derrière les « Technologies convergentes »), ne sont pas un projet scientifique, mais politique et philosophique. Un projet d'eugénisme et d'artificialisation de la vie.

À Grenoble où le Commissariat à l'énergie atomique ouvre Minatec, « le premier pôle européen pour les nanotechnologies », les simples citoyens de Pièces et Main d'Oeuvre critiquent depuis quatre ans ces projets d'homme- machine et de monde-machine. Ils développent ici quelques raisons de leur opposition.

Dans ce texte, les mots « politique » et « philosophique » sont à mettre en italique.

Fiche Technique

Paru le : 31/05/2006

Thématique : Sociologie de l'information et de la communication

Auteur(s) : Auteur : Pièces et main d'oeuvre (Grenoble)

Éditeur(s) : L'esprit frappeur

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : Non précisé.

EAN13 : 3781404705001

Reliure : Broché

Pages : 133

Hauteur: 17.0 cm / Largeur 11.0 cm


Poids: 0 g