Chargement...
Chargement...

Racines choisies, les paysans résistent !

Auteur : Stéphane Thépot

Paru le : 02/02/2017
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Postfacier : Paul Durand

12,00 €
Expedié sous 10 à 15 jours (sous réserve de confirmation)
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Malgré l'exode rural et la baisse significative du nombre d'exploitations agricoles dans l'Aveyron, dont 5.000 ont disparu en dix ans, près de 150 jeunes agriculteurs s'installent encore chaque année. L'auteur interroge ces nouvelles formes de ruralité et les organisations particulières qu'elles sous-tendent : coopératives, circuits courts, produits bio, gîtes ruraux, etc. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Racines choisies, les paysans résistent ! Bien sûr, il y eut le Larzac. Pour un José Bové, combien de fermes abandonnées et combien de paysans résistants ? L'Aveyron de Raymond Lacombe ou de la Confédération paysanne demeure un laboratoire de toutes les luttes agricoles. En dix ans, le département a perdu des milliers d'exploitations agricoles. S'il reste agricole et rural, la barre symbolique des 10 000 fermes a silencieusement été franchie en 2008. Le spectre du « désert vert » hante les esprits. Une centaine d'agriculteurs, jeunes ou pas, s'installent pourtant en moyenne chaque année sur les anciennes terres du Rouergue. Des milliers à l'échelle de tous les vieux « pays » de France. Là comme ailleurs, le métier se féminise. Fermières néo-rurales ou éleveurs « purs porcs », tou(te)s ont choisi de vivre et travailler ici. Ne gardent pas les deux pieds dans le même sabot. Coopératives, circuits courts, produits bio ou gîtes ruraux : il faut se multiplier pour faire souche. Les racines d'aujourd'hui sont choisies, pas subies. Condamnées à la disparition, les vaches de race Aubrac sont devenues l'âme d'un futur parc naturel régional. Personne n'aurait l'idée de les enfermer par milliers dans quelques « fermes usines » incongrues dans ce paysage. Aubrac, Larzac, même combat ! Restera-t-il des paysans à l'heure de la mondialisation ? Dans un livre prophétique qui vantait la modernisation des campagnes, le sociologue Henri Mendras diagnostiquait en 1967 la fin d'une civilisation millénaire. Les tracteurs, les engrais de synthèse ou les OGM n'ont pas eu raison des résistances, intérieures comme extérieures. Désormais, ce sont les consommateurs qui ont faim de paysans. Nous sommes leurs meilleurs alliés.

Contenus Mollat en relation

Dossiers

Quel monde paysan pour demain ?

L'alimentation et sa production nous concernent tous. Aucune société ne peut vivre sans nourriture et se doit de protéger ceux qui la produisent. De nombreuses questions se posent aux paysans aujourd'hui, ils sont majoritairement prêts à faire face aux enjeux écologiques et économiques de demain, à condition, bien sûr d'être accompagnés. La bibliographie qui suit vous propose à la fois un retour historique sur ce milieu social si essentiel dans l'histoire de la France, ainsi qu'une sélection de livres témoignant et questionnant la réalité du monde paysan d'aujourd'hui et de demain.

Fiche Technique

Paru le : 02/02/2017

Thématique : Agriculture et monde paysan

Auteur(s) : Auteur : Stéphane Thépot

Éditeur(s) : HD ateliers Henry Dougier

Collection(s) : Le changement est dans l'R !

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 979-10-312-0080-4

EAN13 : 9791031200804

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 119

Hauteur : 20 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 1,2 cm

Poids : 162 g