Chargement...
Chargement...

La peur du déclassement : une sociologie des récessions

Auteur : Éric Maurin


11,80 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Réflexion sur les effets de la généralisation de la crise économique sur la société française. Analyse l'impact des destructions d'emplois et des licenciements sur l'insertion professionnelle des jeunes, sur la confiance de la population active dans l'ascenseur social et dans les institutions et sur la cohésion sociale. ©Electre 2021

Déclassement : le mot est aujourd'hui sur toutes les lèvres et sous toutes les plumes. Mais, au-delà de son caractère incontournable, il recouvre deux réalités bien distinctes. La plus évidente a trait aux ruptures qui conduisent des individus à voir leur position se dégrader. La deuxième est encore plus décisive : c'est la peur du déclassement. Cette angoisse sourde, qui taraude un nombre croissant de Français, repose sur la conviction que personne n'est « à l'abri », que tout un chacun risque à tout moment de perdre son emploi, son salaire, ses prérogatives, en un mot son statut. En rendant la menace plus tangible, les crises portent cette anxiété à son paroxysme. Source de concurrence généralisée et de frustrations, la peur du déclassement est en train de devenir l'énergie négative de notre société. À partir de ce constat, Éric Maurin fonde une sociologie des récessions et propose une lecture radicalement neuve de la société française, tout en aidant à repenser les conditions de sa réforme.

Fiche Technique

Paru le : 08/10/2009

Thématique : Sociologie de la famille et des générations

Auteur(s) : Auteur : Éric Maurin

Éditeur(s) : Seuil la République des idées

Collection(s) : La République des idées

Contributeur(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-02-100240-3

EAN13 : 9782021002409

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 93

Hauteur : 21 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 0,8 cm

Poids : 122 g