Chargement...
Chargement...

Violences urbaines, violence sociale : genèse des nouvelles classes dangereuses

Auteur : Stéphane Beaud

Auteur : Michel Pialoux

11,00 €
Chargement...
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Revient sur l'émeute de Montbéliard du 12 juillet 2000 et montre que celle-ci est survenue alors que les usines Peugeot étaient en pleine croissance économique. L'ouvrage montre que la violence urbaine est liée à la destructuration des classes populaires et de la reprolétarisation de leurs fractions les plus dominées, phénomène renforcé par la violence sociale accumulée par les années de chômage. ©Electre 2023

Les émeutes urbaines rythment notre actualité depuis le début des années 1980. Mais manifestent-elles une crise spécifique, irréductible à toute lecture sociale ? Analyse d'une émeute urbaine, survenue le 12 juillet 2000 dans une ZUP de Montbéliard, ce livre cherche à rendre compte d'un paradoxe apparent : pourquoi cette émeute se produit-elle alors que les indicateurs économiques et sociaux semblent plus favorables que jamais ? Ils montrent que, en réalité, ce sont les années passées de déstructuration des classes populaires, la rupture croissante entre les familles immigrées et le reste de la société, l'enfermement dans la ZUP qui «fabriquent» les émeutiers. Une explication qui est aussi un avertissement : l'échec scolaire, le racisme et les discriminations, la précarité nourrissent un désespoir social et un ressentiment, et constituent autant de «bombes à retardement».

Fiche Technique

Paru le : 09/03/2005

Thématique : Sociologie de la famille et des générations

Auteur(s) : Auteur : Stéphane Beaud Auteur : Michel Pialoux

Éditeur(s) : Hachette Littératures

Collection(s) : Pluriel

Série(s) : Non précisé.

ISBN : Non précisé.

EAN13 : 9782012792074

Reliure : Broché

Pages : 426

Hauteur: 18.0 cm / Largeur 11.0 cm


Poids: 350 g