Chargement...
Chargement...

Emploi : éloge de la stabilité : l'Etat social contre la flexicurité

Auteur : Christophe Ramaux

Paru le : 01/06/2006
Éditeur(s) : Mille et une nuits
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Essai
Contributeur(s) : Non précisé.

14,20 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

L'économiste et membre du conseil scientifique d'Attac propose une réflexion sur les politiques publiques de lutte contre le chômage et en particulier sur le concept de sécurité sociale professionnelle ou flexicurité, visant à offrir aux sans-emploi un emploi ou une formation. Il présente des pistes pour une réforme des politiques de l'emploi. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Tremblez, citoyens! Délocalisation, financiarisation, déclin de la France, dette de l'État, fin programmée du «modèle social», rien n'est plus garanti. Les emplois seraient «forcément» précaires. L'emploi instable dessine-t-il le modèle de demain? Nombreux sont ceux qui le pensent, et les libéraux ne sont pas les seuls. Un large consensus existe autour de l'idée qu'il faut accepter l'instabilité de l'emploi et la compenser par des mesures qui «sécurisent» les travailleurs entre deux emplois. Chacun y va de son appellation: «flexi-sécurité» ou «flexicurité», «sécurité sociale professionnelle», «sécurisation des parcours professionnels» ou bien encore «formation tout au long de la vie». La CGT et la CFDT promeuvent ce type de dispositif, de même que le Parti socialiste. Nicolas Sarkozy n'est pas en reste. Entre les conceptions des uns et des autres, d'importantes différences existent. Néanmoins, elles ont un parfum commun. La «trouvaille» suscite un engouement d'autant plus fort qu'elle permettrait de supprimer le chômage: sur le papier, un sans emploi en formation n'est en effet pas chômeur. Pourquoi ne pas y avoir pensé plus tôt? Mais que vaut une formation si elle ne débouche pas sur un emploi? Si l'emploi vient à manquer, ne risque-t-elle pas de tourner à vide? Le libéralisme est porteur d'un projet global. On ne peut se contenter d'une astuce pour lui répondre. C'est en creusant le sillon de l'État social, en réhabilitant l'intervention publique, que l'on pourra lui opposer une alternative cohérente.

Fiche Technique

Paru le : 01/06/2006

Thématique : Sociologie et psychologie du travail

Auteur(s) : Auteur : Christophe Ramaux

Éditeur(s) : Mille et une nuits

Collection(s) : Essai

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84205-960-3

EAN13 : 9782842059606

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 318

Hauteur : 20 cm / Largeur : 13 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 358 g