Chargement...
Chargement...

La naissance des centres de formation professionnelle : 1940-1945

Auteur : Cyril Le Tallec

Paru le : 05/02/2004
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

18,50 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
0,00 €
Protection:
Acheter en numérique

Résumé

Après juin 1940, avec la fermeture de la quasi-totalité des usines, ce sont des milliers de jeunes, issus des milieux ouvriers, qui se retrouvent sans emploi. La délinquance augmente alors de façon sensible. Dès fin août, l'Enseignement technique entreprend, surtout en zone occupée, la création de véritables centres de formation professionnelle. C'est leur histoire que ce livre retrace. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

LA NAISSANCE DES CENTRES DE FORMATION PROFESSIONNELLE 1940-1945 La France connaîtra, à la suite des sombres événements de juin 1940, une misère qui semblait devoirs s'acharner plus particulièrement sur les jeunes issus des milieux ouvriers. Une série de lois devait alors confier, après quelques initiatives dispersées, l'organisation de la lutte contre ce chômage des jeunes gens âgés de quatorze à vingt et un ans à un Secrétariat (puis Commissariat) très spécialisé. Ainsi naîtront les centres de formation professionnelle dont nous étudierons essentiellement, ici, les unités urbaines à forte composante masculine. Le préapprentissage, vecteur d'innovation, et l'apprentissage, aux contours plus classiques, y rythment par ailleurs constamment la vie de l'équipier. Nous nous sommes également volontairement astreint, dans le cadre de cet ouvrage, à décrire plus précisément quelques centres d'apprentissage fondés depuis l'année 1940 dans le but, assureront les thuriféraires de Vichy, « de contribuer an relèvement moral et social de la Patrie »... des centres de formation professionnelle parisiens aux très sévères Ateliers industriels de l'air. Cependant, alors que le Secrétariat général à la jeunesse se compromet partiellement au sein d'une organisation (très) spéciale de volontaires, la Jeunesse ouvrière française travaillant en Allemagne, les Gaullistes sauront, au fil de leurs victoires militaires et politiques, s'assurer le contrôle absolu des centres de formation professionnelle lesquels échapperont donc, à la Libération, au démantèlement et à la dissolution. Durant la première moitié des années quarante, ces centres de préapprentissage et d'apprentissage auront finalement permis de grouper, de nourrir, et surtout d'instruire, entre 100 000 à 150 000 équipiers masculins. Ce sont les lointains ancêtres de nos très modernes lycées d'enseignement professionnel.

Fiche Technique

Paru le : 05/02/2004

Thématique : Textes de pédagogues

Auteur(s) : Auteur : Cyril Le Tallec

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7475-5795-2

EAN13 : 9782747557955

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 206

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 295 g