Chargement...
Chargement...

Le travail et son dépassement

Auteur : Bruno Astarian

Paru le : 15/05/2001
Éditeur(s) : Senonevero
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

13,10 €
Expedié sous 10 à 15 jours (sous réserve de confirmation)
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Après avoir définit la notion de travail, tente de concevoir la possibilité de son abolition pour parvenir à libérer l'homme afin que le travail ne soit plus une fatalité quotidienne. Montre également que la crise de la production capitaliste permet les conditions de la libération de ce carcan, ainsi qu'un renversement complet des structures sociales. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Depuis plusieurs années, les recherches en vue d'une analyse approfondie du travail, de ce qu'il est, de ce qu'il devient, se sont multipliées. Mais le travail continue à apparaître comme une évidence, il semble encore normal de caractériser l'homme par son travail, aller travailler est toujours une fatalité quotidienne pour la plupart. Et pourtant, le travail mérite bien une définition générale allant au-delà de son évidence immédiate, et ses limites et ses méfaits actuels indiquent largement qu'il faut lui chercher un dépassement. L'essai de Bruno Astarian est unique en ce qu'il tente de donner une définition du travail dans ce qu'il a de plus essentiel, de concevoir à partir de là, la possibilité de son abolition et d'entrevoir ce que pourrait être l'activité des hommes qui en seraient libérés. Le Travail et son dépassement met en évidence la nature historiquement déterminée, et donc historiquement dépassable, du travail. Il fait apparaître le mode de production capitaliste, notamment dans le phénomène de la crise, comme la phase de l'histoire produisant les conditions d'une libération qui ne pourrait se réaliser que dans le bouleversement complet du rapport social. C'est sur cette base que Bruno Astarian développe une réflexion sur l'activité spécifique du prolétariat dans la crise capitaliste : c'est dans la crise, lorsque se bloque l'échange de la force de travail contre le capital, que se trouvent réunis les éléments qui rendent possible et nécessaire le passage à un communisme qui ne soit pas la planification du programme prolétarien. Les éditions Senonevero s'attachent à la publication d'une théorie critique du capitalisme, c'est-à-dire une théorie de son abolition. Une époque est maintenant révolue, celle de la libération du travail, celle du prolétariat s'affirmant comme le pôle absolu de la société : l'époque du socialisme. La révolution sera l'abolition du mode de production capitaliste et de ses classes - le prolétariat comme la bourgeoisie - et la communisation des rapports sociaux. En deçà, il n'y a aujourd'hui que la promotion de la démocratie, de la citoyenneté, l'apologie de l'alternative. Ces pratiques et ces théories n'ont d'autre horizon que le capitalisme. De la période actuelle à la révolution, nul ne connaît le chemin à parcourir : il est à faire, donc à comprendre, par des analyses et des critiques diversifiées. Nous en appelons l'élaboration. Lutte contre le capital, lutte à l'intérieur de la classe elle-même, la lutte de classe du prolétariat n'est pas le fait de muets et de décérébrés : elle est théoricienne - ni par automatisme, ni par choix. Comme la production théorique en général, nos publications sont activités. Leur nécessité est leur utilité.

Fiche Technique

Paru le : 15/05/2001

Thématique : Sociologie et psychologie du travail

Auteur(s) : Auteur : Bruno Astarian

Éditeur(s) : Senonevero

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-9516460-0-3

EAN13 : 9782951646001

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 226

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 1,5 cm

Poids : 325 g