Chargement...
Chargement...

Le crépuscule d'une idole : l'affabulation freudienne

Auteur : Michel Onfray

Paru le : 21/04/2010
Éditeur(s) : Grasset
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.
22,40 €
Expédié en 2 à 7 jours
Livraison à partir de 0,01 €
Retrait gratuit en magasin
epub
8,49 €
Protection: Adobe DRM
Acheter en numérique
Écoutez Michel Onfray en conférence sur le site mollat.com

Résumé

Après les monothéismes (Traité d'athéologie), M. Onfray s'attaque à la psychanalyse en instruisant le procès de son fondateur. Il compare Freud à un chamane, car selon lui le freudisme et la psychanalyse reposent sur une série de croyances, qui leur confèrent un faux aspect rationaliste et objectif. ©Electre 2016

Quatrième de couverture

Le freudisme et la psychanalyse reposent sur une affabulation de haute volée appuyée sur une série de légendes. Freud méprisait la philosophie et les philosophes, mais il fut bel et bien l'un d'entre eux, auteur subjectif d'une psychologie littéraire... Freud se prétendait scientifique. Faux : il avançait tel un «Conquistador» sans foi ni loi, prenant ses désirs pour la réalité. Freud a extrait sa théorie de sa pratique clinique. Faux : son discours procède d'une autobiographie existentielle qui, sur le mode péremptoire, élargit son tropisme incestueux à la totalité du genre humain. Freud soignait par la psychanalyse. Faux : avec la cocaïne, l'électrothérapie, la balnéothérapie, l'hypnose, l'imposition des mains ou l'usage du monstrueux psychrophore en 1910, ses thérapies constituent une cour des miracles. Freud guérissait. Faux : il a sciemment falsifié des résultats pour dissimuler les échecs de son dispositif analytique, car le divan soigne dans la limite de l'effet placebo. Freud était un libérateur de la sexualité. Faux : son oeuvre légitime l'idéal ascétique, la phallocratie misogyne et l'homophobie. Freud était un libéral en politique. Faux : il se révèle un compagnon de route du césarisme fasciste de son temps. Chamane viennois, guérisseur extrêmement coûteux et sorcier post-moderne, il recourt à une pensée magique dans laquelle son verbe fait la loi. Ce livre se propose de penser la psychanalyse de la même façon que le Traité d'athéologie a considéré les trois monothéismes : comme autant d'occasions d'hallucinations collectives. Voilà pourquoi il est dédié à Diogène de Sinope...

Contenus Mollat en relation
Chargement...

Fiche Technique

Paru le : 21/04/2010

Thématique : Textes des Philosophes

Auteur(s) : Auteur : Michel Onfray

Éditeur(s) : Grasset

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-246-76931-0

EAN13 : 9782246769316

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 612

Hauteur : 23 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 640 g