Chargement...
Chargement...

La subordination dans le travail : analyse juridique et sociologique de l'évolution des formes d'autonomie et de contrôle dans la relation de travail

Paru le : 23/12/2003
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Directeur de publication : Jean-Pierre Chauchard - Directeur de publication : Anne-Chantal Hardy - Editeur scientifique (ou intellectuel) : des statistiques France. Ministère des affaires sociales du travail et de la solidarité. Direction de l'animation de la recherche

22,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Réunit des contributions étudiant les nouvelles formes prises par la subordination dans le travail. Met en relief les formes de contrôle et d'autonomie dans le travail ainsi que les effets sur la nature sociale et juridique des relations de travail. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Qui sont les travailleurs d'aujourd'hui ? Des professionnels autonomes et des responsables qui collaborent à des organisations en réseaux ou des prolétaires soumis au harcèlemént de petits chefs qui leur font subir des cadences infernales ? Peut-on encore appeler « travailleur indépendant » l'artisan chauffeur routier qui adhère à un contrat « spot » lui imposant ses marchandises, ses horaires, ses conditions de travail et son prix ? De même, les agents des services publics peuvent-ils concilier « mission d'intérêt général » et « primes au rendement » ? Le « portage salarial » est-il une nouvelle forme de salariat ou un modèle « d'indépendance protégée » ? Les médecins exercent-ils toujours une « profession libérale » lorsque le nombre, la nature et la rémunération de leurs actes sont soumis au contrôle de leurs tutelles ? En droit, c'est l'existence d'un rapport de subordination entre le donneur d'ordres et l'exécutant d'une prestation qui permet de distinguer le travail salarié du travail indépendant et de qualifier un contrat de « contrat de travail ». Outre le bénéfice de la sécurité sociale des salariés, l'enjeu de cette qualification n'est autre que l'application du droit du travail dont la fonction, longtemps, a été de protéger la partie faible au contrat, autrement dit le travailleur. Communément répandue, cette analyse est aujourd'hui perturbée par les métamorphoses que connaissent les formes d'exercice du pouvoir, dans la sphère publique comme dans l'entreprise privée. Cet ouvrage met à contribution dix-huit chercheurs, juristes, historiens et sociologues qui, deux années durant, ont travaillé à une meilleure compréhension des évolutions des formes de contrôle et d'autonomie dans le travail, et à leurs cònséquences sur la nature, sociale aussi bien que juridique, des relations de travail. Il permet de faire le lien entre des situations aussi diverses que l'intérim, les groupements d'employeurs, la sous-traitance ou les conventions de sous-entrèprises, tout en intégrant des exemples plus classiques de salariat, tant privé que public, ou de métiers indépendants. L'ouvrier de la grande industrie, l'artisan chauffeur, le fonctionnaire, l'animateur sportif, l'agriculteur et le médecin constituent ici des figures exemplaires illustrant l'idée selon laquelle, loin de se diluer, la subordination devient d'autant plus contraignante qu'elle se cache sous de multiples visages.

Fiche Technique

Paru le : 23/12/2003

Thématique : Sociologie et psychologie du travail

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : La Documentation française

Collection(s) : Cahier travail et emploi

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-11-005511-1

EAN13 : 9782110055118

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 311

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 1,8 cm

Poids : 501 g