Chargement...
Chargement...

Travail et fragilisation : l'organisation et le management en question

Paru le : 28/05/2004
Éditeur(s) : Payot-Lausanne
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Directeur de publication : Hugues Poltier - Directeur de publication : Alain Max Guénette - Directeur de publication : Anne-Marie Henchoz - Auteur du texte : Anne Barrère - Auteur du texte : Philippe Davezies - Auteur du texte : Claude Dubar

21,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Explore à travers diverses contributions la question du rapport que noue l'individu contemporain avec son emploi, face aux mutations socio-économiques. A l'heure où celui-ci est de moins en moins en mesure de s'assurer de son identité sociale par une identité professionnelle, pose la question du rôle intégrateur du travail. Evoque le mal être des travailleurs dans les nouvelles organisations. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Fragilisé dans son statut et dans son savoir, constamment exposé à une redéfinition de son travail, l'individu contemporain est de moins en moins en mesure de s'assurer de son identité sociale par une identité professionnelle, alors même que les exigences d'implication de soi dans son emploi sont de plus en plus élevées. Comment, en tant que société, ferons-nous face à ce cocktail explosif : d'une part, une extériorité croissante de l'individu à la mission qu'il remplit en tant qu'elle lui est de plus en plus étrangère ; et d'autre part, l'exigence, déterminée par l'impératif de rentabilité, de son engagement total dans la réalisation de son travail dont il sait par ailleurs qu'il peut disparaître du jour au lendemain à la faveur d'une restructuration des processus de travail ou de licenciements économiques ? Enorme question dans laquelle se joue, sans doute, une part décisive de notre avenir en tant que société : car si, demain, le travail cesse de jouer le rôle intégrateur qu'il a joué depuis la naissance de l'économie industrielle, qu'est-ce qui fera tenir ensemble les individus-travailleurs que nous sommes devenus ? Au travers d'une pluralité de regards disciplinaires allant de la psychologie du travail aux transformations de l'organisation du travail induites par la @-entreprise en passant par la médecine du travail, la pédagogie, la sociologie des métiers, les contributions réunies ici explorent les mutations récentes advenues dans le travail - en tant qu'il constitue, aujourd'hui encore, le «fait social total». Le souci commun en est d'interroger la place que le processus organisationnel le plus récent «ménage» à l'individu. Il en est aussi de sonder les stratégies élaborées par celui-ci pour s'y construire et s'y préserver malgré tout, malgré les casses. Sont ainsi offerts différents regards sur la difficulté de l'individu à se forger une place ; à conquérir l'estime de soi et de ses semblables par son apport au procès de la production sociale, aussi incontournable qu'impossible. Le présent volume rassemble la majeure partie des contributions présentées dans le cadre d'un cycle de conférences mis sur pied par le Département interfacultaire d'éthique de l'Université de Lausanne et la Haute école de gestion de Neuchâtel au cours des années académiques 2000-2002.

Fiche Technique

Paru le : 28/05/2004

Thématique : Sociologie et psychologie du travail

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Payot-Lausanne

Collection(s) : Economie, organisation et humanités

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-601-03322-3

EAN13 : 9782601033229

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 200

Hauteur : 23 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 1,8 cm

Poids : 276 g