Chargement...
Chargement...

L'école des ouvriers : comment les enfants d'ouvriers obtiennent des boulots d'ouvriers

Auteur : Paul E. Willis

Paru le : 15/09/2011
Éditeur(s) : Agone éditeur
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : L'ordre des choses
Contributeur(s) : Traducteur : Bernard Hoepffner - Préfacier : Sylvain Laurens - Préfacier : Julian Mischi

25,40 €
Expedié sous 10 à 15 jours (sous réserve de confirmation)
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Spécialisé dans les cultural studies, l'auteur, lui-même d'origine populaire, suit au quotidien des fils d'ouvriers dans leurs dernières années d'école et dans leurs péripéties. Il montre comment leur culture peu scolaire oriente de façon active les fils d'ouvriers vers des boulots en usine. L'échec scolaire, la reproduction des inégalités et la crise d'autorité des enseignants sont décrits. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Le refus de la connaissance scolaire par les fils d'ouvriers et le sentiment qu'ils « en savent plus » font écho à l'idée très répandue dans les classes populaires de la supériorité de la pratique : « Un brin de zèle vaut une bibliothèque de diplômes », annonce un grand placard placé dans l'atelier. L'aptitude pratique vient toujours en premier ; elle est préalable à toute autre forme de savoir. Alors que le petit-bourgeois considère les diplômes comme un moyen d'accroître les choix qui s'offrent à lui, du point de vue de la classe ouvrière, si le savoir ne se justifie pas, il faut le rejeter. De l'école à l'usine, ce livre rend compte de la façon dont, en désorganisant l'encadrement scolaire, en s'opposant aux « fayots », « les gars » privilégient leur sortie du système scolaire, anticipant le fait que l'école ne leur promet aucun avenir collectif en dehors du travail manuel. Ce classique de la sociologie du monde ouvrier est suivi d'un entretien avec l'auteur réalisé en 2011 et d'une postface de Sylvain Laurens et Julian Mischi.

Contenus Mollat en relation

Dossiers

Carte Blanche à Francois Dubet : L'École à la « française »

Les Français ont longtemps pensé que l'école française était la « meilleure école du monde » parce que la France républicaine et moderne a été faite par une école apportant à tous la même culture nationale, par une école permettant aux plus méritants de s'élever dans la société, par une école libérant les individus du poids des traditions. Nous sommes entrés dans les temps de la déception et de la défiance.Retrouvez tous les dossiers relatifs aux Présidentielles 2012 dans « Aux Livres Citoyens ! »

Fiche Technique

Paru le : 15/09/2011

Thématique : Sociologie de la famille et des générations

Auteur(s) : Auteur : Paul E. Willis

Éditeur(s) : Agone éditeur

Collection(s) : L'ordre des choses

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7489-0144-4

EAN13 : 9782748901443

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : Non précisé.

Hauteur : 21 cm / Largeur : 12 cm

Épaisseur : 2,0 cm

Poids : 412 g