Chargement...
Chargement...

L'écran global : culture-médias et cinéma à l'âge hypermoderne

Auteur : Gilles Lipovetsky

Auteur : Jean Serroy

Paru le : 11/10/2007
Éditeur(s) : Seuil
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : La couleur des idées
Contributeur(s) : Non précisé.

22,30 €
Expedié sous 10 à 15 jours (sous réserve de confirmation)
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Constatant l'omniprésence des écrans au quotidien les auteurs s'interrogent sur l'avenir du cinéma. Ils démontrent que malgré sa perte de terrain par rapport aux autres médias, le cinéma, dont l'économie s'est globalisée à la fin du XXe siècle, a changé le rapport au réel et que l'esthétique cinématographique s'est diffusée dans les autres médias et dans la société. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

L'époque contemporaine est celle de la prolifération des écrans. L'aventure a commencé il y a plus d'un siècle avec l'écran originel : celui du cinéma. Au moment où, de la télévision à la vidéo, du micro-ordinateur au téléphone mobile, des caméras de surveillance au réseau de la Toile, on assiste à l'avènement de l'écran global, qu'en est-il de cette nouvelle culture d'écrans ? La thèse développée ici est que, loin de signer la mort du 7e art, l'époque du tout-écran enregistre la plus grande mutation jamais connue du cinéma. Non seulement celui-ci se métamorphose en hypercinéma autour de trois figures constitutives (excès, multiplexité, distance), mais il est devenu producteur d'un monde et, partant, d'une vision du monde. Tous les autres écrans (télévision, pub, jeux vidéo, vidéo-clips, Second Life...) sont désormais restructurés par la logique de la starification, de l'hyper-spectacularisation et du divertissement. Et même le rapport au monde et à soi n'y échappe pas. Voici que le cinéma est partout, y compris là où il n'est pas : mode, sport, urbanisme, arts visuels, vidéomania généralisée portent l'empreinte de la ciné-attitude. Faut-il avoir peur de cet âge écranique ? Dans ce livre s'exprime une autre approche : celle qui considère que les images des temps hypermodernes ne sont pas synonymes d'appauvrissement de la pensée, du sensible, de l'esthétique. Le film civilisationnel qui se joue, ni scénario catastrophe ni happy end, contraint à forger un modèle inédit d'intelligibilité du cinéma, des écrans, et, plus profondément, de la culture qui vient.

Fiche Technique

Paru le : 11/10/2007

Thématique : Sociologie de l'information et de la communication

Auteur(s) : Auteur : Gilles Lipovetsky Auteur : Jean Serroy

Éditeur(s) : Seuil

Collection(s) : La couleur des idées

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-02-096041-9

EAN13 : 9782020960410

Format : Non précisé.

Reliure : Broché sous jaquette

Pages : 361

Hauteur : 21 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 2,3 cm

Poids : 372 g