Chargement...
Chargement...

Recherches sur la philosophie et le langage, La structure du monde, objets, propriétés, états de choses : renouveau de la métaphysique dans l'école australienne

Paru le : 02/09/2004
Éditeur(s) : Vrin
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Directeur de publication : Jean-Maurice Monnoyer

48,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Ces articles de philosophes analytiques anglophones présentent une réflexion articulée de métaphysique générale, où convergent des questions épistémologiques précises, sur le réalisme des propriétés, le statut des objets, la nature des lois scientifiques et des dispositions, la relation causale dans le monde et la causalité du mental. Ils apportent un éclairage sur l'actualité de la métaphysique. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Ce volume présente une approche de la métaphysique analytique dans sa variante naturaliste. Après des siècles d'éclipse, une filiation aristotélicienne retrouve ses droits légitimes en partie grâce à l'École Australienne de philosophie. Plusieurs de ses représentants éminents ont été ici réunis, dont le plus connu est David M. Armstrong. La discussion entamée à Grenoble dresse un état provisoire de l'enquête centrée sur quelques topiques: celle des vérifacteurs, des états de choses, des lois de la nature, de la causalité, des dispositions, du statut des relations, des énoncés contrefactuels, des identités primitives et de la ressemblance. Le débat engagé dispute d'une position prise à l'égard du monde qui ne suppose, ni une «idée» de la nature, ni un horizon egocentré par l'être-au-monde, ni une «construction» logique de ce dernier. Les objets, les propriétés et les états de choses sont trois manières d'envisager que ce monde, s'il a une unité spéculative, doit être structuré «dans» les éléments qui le constituent. La «bifurcation» de Whitehead entre une nature pour l'esprit et une nature qui ne dépend pas de nous, est ramenée à une sorte de convergence, puisque l'on peut admettre que l'esprit fasse lui aussi partie de la nature. Le naturalisme, à la différence du physicalisme, pense devoir cette prétention avouable au choix des outils ontologiques traditionnels que sont les universaux et les particuliers, entre lesquels se glissent désormais les tropes, nouveaux venus de cette constellation. La majeure partie de ces textes, présentés ici en version française, est encore inédite en anglais.

Fiche Technique

Paru le : 02/09/2004

Thématique : Textes des Philosophes

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Vrin

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7116-1627-4

EAN13 : 9782711616275

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 661

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 4 cm

Poids : 1000 g