Chargement...
Chargement...

Gouverner les mémoires : les politiques mémorielles en France

Auteur : Johann Michel

Paru le : 17/02/2010
Éditeur(s) : PUF
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Préfacier : Esther Benbassa

23,50 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
epub
18,99 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Synthèse portant sur les politiques de la mémoire dans la France contemporaine. La thèse de l'auteur est que nous sommes passés d'un régime mémoriel dans lequel prédominait l'imaginaire de l'unité nationale à une pluralité de régimes mémoriels (mémoire de la Shoah, de l'esclavage...) dans lequel prime la reconnaissance des victimes. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Gouverner les mémoires Gouverner les mémoires se présente comme une synthèse inédite traitant des politiques de la mémoire dans la France contemporaine. Loin de toute polémique, la juste distance prise par l'auteur offre des clés indispensables pour comprendre les controverses mémorielles qui agitent notre scène sociale et politique. À la croisée de l'histoire et de la science politique, le travail de J. Michel analyse les transformations des représentations officielles de souvenirs communs (« les régimes mémoriels »), surtout depuis la Troisième République. Au cours de ce processus, l'auteur étudie, d'une part, comment les politiques de la mémoire se construisent dans l'interdépendance des acteurs publics et des acteurs sociaux (« les entrepreneurs de mémoire »), d'autre part, comment les instruments d'action publique (commémorations, lois mémorielles, manuels d'histoire...) ont un impact direct sur l'art officiel de gouverner les mémoires. La thèse centrale de l'ouvrage consiste à montrer que nous sommes passés d'un régime mémoriel dans lequel prédomine l'imaginaire de l'unité nationale à une pluralité de régimes mémoriels (régime mémoriel de la Shoah, de l'esclavage...) dans lesquels prime la reconnaissance de victimes jadis délaissées par l'imaginaire national. Les laissé(e)s-pour-compte de l'histoire et de la mémoire d'hier revendiquent aujourd'hui une nouvelle place symbolique dans le nouveau récit collectif. Ces luttes pour la reconnaissance particulière de mémoires blessées provoquent en retour des résistances de la part d'acteurs politiques et sociaux attachés au régime mémoriel de l'unité nationale. Le temps n'est pas encore venu de l'apaisement des mémoires par lesquelles se joue l'institution imaginaire des identités collectives.

Fiche Technique

Paru le : 17/02/2010

Thématique : Historiographie généralités

Auteur(s) : Auteur : Johann Michel

Éditeur(s) : PUF

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-13-057239-1

EAN13 : 9782130572398

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : Non précisé.

Hauteur : 22 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 1,7 cm

Poids : 290 g