Chargement...
Chargement...

Souveraineté, droit et gouvernementalité : lecture du politique moderne à partir de Bodin

Auteur : Thomas Berns

Paru le : 03/10/2005
Éditeur(s) : Léo Scheer
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non & non
Contributeur(s) : Non précisé.

19,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
epub
13,99 €
Protection: Adobe DRM
Acheter en numérique

Résumé

La souveraineté, ou l'exercice de l'ordre non soumis à l'ordre, a toujours besoin de se justifier et n'est en fait pas souveraine. Le droit confirme alors ce qui devrait pouvoir se passer de toute affirmation. Les pensées politiques de Hobbes, Foucault et principalement Bodin, dialoguent sur cette faiblesse constitutive du pouvoir politique. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Souveraineté, droit et gouvernementalité Que faire de la souveraineté, d'une idée de la souveraineté qui semble sortir plus dense de toutes nos tentatives pour nous en débarrasser ? Ne devons-nous pas plutôt l'effriter de l'intérieur, depuis son caractère absolu, exclusif, purement théorique, depuis son indifférence, depuis sa suffisance, pour comprendre qu'elle se joue en fait toujours dans le repli et la négation, qu'elle est d'abord un signe de faiblesse. L'analyse de la construction du principe de souveraineté et de sa mise au centre du politique à l'aube des Temps Modernes nous montre en effet une souveraineté essentiellement inquiète d'elle-même et n'ayant de sens que dans cette inquiétude, dans le projet de signifier, à l'encontre de Machiavel, que le politique peut être à l'abri de la variation et de la division. Cette souveraineté-là, dont on peut suivre pas à pas la construction dans les textes de Bodin, se révèle avant tout dans les relations de manque et de repli qu'elle doit entretenir avec le droit et le gouvernement. Non & Non Un « non » ne vient jamais seul, ne unum, pas un. Il se répète, tautologie enfantine du refus radical : « non et non ! » Il se redouble, énergie de la contradiction dialectique, négation de la négation : « non et non ! » Il se différencie : « il y a non et non ! », jugement négatif, rejet, dénégation, forclusion... Indomptable, impatient, irréductible, refusant d'être identifié à l'insuffisance ou au déficit, le non, toujours autre à lui-même, premier et deuxième, réfractaire et impératif, est l'origine & l'avenir de la philosophie. Penser, c'est dire non. Deux fois. Une fois pour rien, l'autre fois pour toutes. Reconnaître sous un jour nouveau le travail du négatif, son énergie, ses structures. Interroger ses formes. Remettre ses écarts en mouvement. Ouvrir enfin, à la négativité, sa propre collection : « Non et Non ».

Fiche Technique

Paru le : 03/10/2005

Thématique : Textes des Philosophes

Auteur(s) : Auteur : Thomas Berns

Éditeur(s) : Léo Scheer

Collection(s) : Non & non

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-915280-86-X

EAN13 : 9782915280869

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 254

Hauteur : 21 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 2,1 cm

Poids : 334 g