Chargement...
Chargement...

Le institutions financières en France au XVIIIe siècle

Auteur : Thierry Claeys

Paru le : 31/01/2012
Éditeur(s) : SPM
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Kronos, n° 60
Contributeur(s) : Non précisé.

100,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
75,00 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Description des institutions financières françaises du XVIIIe siècle : le contrôle général des Finances, les receveurs généraux, les fermes, les trésoreries, les compagnies de fournisseurs aux armées et de la Marine. Les origines de ces institutions, les réformes successives de la haute administration financière, la désorganisation à l'oeuvre à la fin de l'Ancien Régime sont également analysées. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Ce premier tome, composé de deux parties, offre une description approfondie des grandes institutions financières françaises au XVIIIe siècle avec des précisions quant à leurs origines respectives, ainsi qu'une vaste étude relative aux politiques de réformes administratives successives, concernant l'organisation financière du Royaume, entreprises à partir de la Régence jusqu'à la Révolution. La première partie, divisée en six chapitres, présente le Contrôle général des Finances, les receveurs généraux, les fermes, les trésoreries ainsi que les compagnies de fournisseurs aux armées et de la Marine, en remontant aux sources. Dans la seconde partie, l'auteur décrit les réformes successives touchant le sommet de l'administration financières de 1715 jusqu'à la veille de la Révolution française, la permanence d'un réseau constitué par les frères Paris à partir de la chute du Système de Law jusqu'à 1787, ainsi que les faux-semblants des pouvoirs des contrôleurs généraux des Finances tout au long du XVIIIe siècle. En outre, il a étudié l'effet dévastateur que produisirent un krach boursier à Paris et une cascade de faillites dans les milieux financiers, survenus début 1787, sur le crédit d'un État surendetté. À cela faut-il ajouter celui provoqué par le démantèlement en février 1788 d'un système de fourniture de subsistances aux armées éprouvé, reposant sur une régie de munitionnaires performants ; une désorganisation qui ne pouvait que générer mécontentements et désordres auprès de la troupe. Leur conjugaison explique en partie la paralysie de l'État à partir de l'été 1788, la cessation partielle des paiements aux conséquences funestes, et l'effondrement de plusieurs pans du système financier, notamment la faillite de la compagnie des receveurs généraux des finances, l'un de ses piliers. Cette étude s'achève par la présentation de la disparition progressive du système financier jusqu'à son terme, en août 1793, et la résurgence de certaines de ces administrations sous le Directoire et le Consulat. Le second volume est composé de nombreuses annexes, dont une présentation du Contrôle général des Finances et de ses bureaux, un dictionnaire des principaux commis de ce département, les filiations d'offices de finances, un dictionnaire des fermes, régies et autres entreprises financières, ainsi qu'un recueil de textes administratifs.

Fiche Technique

Paru le : 31/01/2012

Thématique : Sciences politiques - Généralités

Auteur(s) : Auteur : Thierry Claeys

Éditeur(s) : SPM

Collection(s) : Kronos, n° 60

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-901952-86-0

EAN13 : 9782901952862

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : Non précisé.

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 1435 g