Chargement...
Chargement...

Sociologie d'un volontarisme culturel fondateur : Guizot et le gouvernement des esprits (1814-1841)

Auteur : Jean-Miguel Pire

Paru le : 01/05/2002
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Logiques sociales
Contributeur(s) : Préfacier : Bruno Péquignot

22,90 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
0,00 €
Protection:
Acheter en numérique

Résumé

La Monarchie de Juillet, et en son sein François Guizot, marque une étape essentielle dans la constitution de cette spécificité française qu'est la politique culturelle. Examine trois aspects essentiels de cette politique : l'éducation, la question de la mémoire et la question de l'histoire comme discipline scientifique. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

La monarchie de Juillet fait entrer l'Etat dans l'ère du positivisme en lui assignant une légitimité rationnelle : à partir de 1830, le pouvoir n'aura plus d'autre fondement crédible que sa capacité à répondre aux besoins sociaux. Quatre décennies après 1789, ces besoins sont la liberté et l'unité. Savant et politique du régime, Guizot entend réconcilier une société déchirée et tenir la promesse d'émancipation formulée par la Révolution. S'incarnant dans la loi sur l'instruction primaire universelle et le soutien apporté à l'édification d'une mémoire nationale, son projet de «gouvernement des esprits» esquisse les contours d'un volontarisme culturel inédit. Dans la généalogie de la politique culturelle française, le caractère fondateur du «Moment Guizot» ne pouvait apparaître qu'à la lumière d'une véritable sociologie historique des idées politiques. Or, entre 1814 et le début des années 1840, renouant avec la liberté des premières heures de la Révolution, le Parlement reprend une place essentielle dans l'élaboration du consensus social. Les discours parlementaires pouvaient donc constituer la source principale d'une recherche qui vise moins à décrire des institutions qu'à élucider l'avènement de questions demeurées centrales : qu'est-ce que la liberté sans l'éducation ? qu'est-ce qu'une société qui ne débat pas de ses valeurs ? S'ils ont déserté le débat sur la politique culturelle, ces problèmes interrogent toujours la dimension culturelle de tout projet politique : sa capacité à accroître la cohérence du monde.

Fiche Technique

Paru le : 01/05/2002

Thématique : Textes de sociologues

Auteur(s) : Auteur : Jean-Miguel Pire

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Logiques sociales

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7475-2360-8

EAN13 : 9782747523608

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : Non précisé.

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 342 g