Chargement...
Chargement...

L'antisionisme : Israël-Palestine aux miroirs d'Occident

Auteur : Georges-Elia Sarfati

Paru le : 11/10/2002
Éditeur(s) : Berg international
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

10,20 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

G.-E. Sarfati dénonce l'antisionisme qui s'apparente selon lui à l'antisémitisme. Il en évoque l'histoire et les arguments ainsi que ses fonctions et perversions. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

« Pensée Politique et Sciences Sociales » Tout nationalisme présente des aspect positifs ou négatifs selon les aléas de son histoire, mais l'idée de nation n'est pas forcément incompatible avec le respect des autres peuples. Le sionisme serait-il un nationalisme particulièrement néfaste pour le monde dit civilisé ? Ses adversaires l'affirment. Ils se comportent ainsi à la manière de la frange la plus dure de la droite israélienne qui considère le nationalisme palestinien comme criminel par essence. Dans le sillage des théologies chrétienne et musulmane, dont elle adopte la démarche réductrice et systématique, la propagande antisioniste occulte les réalités régionales et isole le sionisme en niant que le Judaïsme n'est pas seulement une religion mais aussi une civilisation avec son histoire et sa propre culture. L'antisionisme constitue la forme historique la plus récente de la judéophobie, comme l'a lucidement reconnu Martin Luther King en 1967 : « Qu'est l'antisionisme ? C'est le déni au peuple juif d'un droit fondamental que nous réclamons à juste titre pour le peuple d'Afrique et accordons librement à toutes les nations de la terre. C'est de la discrimination envers les Juifs (...) parce qu'ils sont Juifs. En un mot, c'est de l'antisémitisme. » L'antisionisme s'inscrit dans un discours à la fois accusateur et victimaire, il constitue un prêt-à-penser habile et procède par amalgames (« sionisme = fascisme », « sionisme = racisme ») visant à diaboliser l'adversaire. Il actualise les griefs les plus archaïques de la judéophobie et fait écho à la thématique du vieil antisémitisme : mythe de la « conspiration juive mondiale », nature « satanique » du sionisme et du judaïsme, etc. L'auteur étudie les formes de ce discours dont il met en évidence les fondements idéologiques et les grandes sources doctrinales : national-socialisme, marxisme, panarabisme, islamisme, tiers-mondisme ou plus simplement, pour l'Europe contemporaine, gauchisme manichéen en mal d'adhésion à une cause « juste ».

Fiche Technique

Paru le : 11/10/2002

Thématique : Histoire des idées politiques

Auteur(s) : Auteur : Georges-Elia Sarfati

Éditeur(s) : Berg international

Collection(s) : Pensée politique et sciences sociales. Interventions

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-911289-50-1

EAN13 : 9782911289507

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 126

Hauteur : 24 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 1 cm

Poids : 225 g