Chargement...
Chargement...

La foi des vaincus : les révolutionnaires français de 1945 à 2005

Auteur : Jeannine Verdès-Leroux

Paru le : 23/03/2005
Éditeur(s) : Fayard
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

30,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

L'échec du marxisme-léninisme a condamné les partis communistes classiques, qui ont presque partout perdu le pouvoir. L'auteure montre que l'utopie n'a pourtant pas disparu, car, depuis 1945, elle se cherche de nouvelles incarnations à l'extrême gauche, dans les nébuleuses trotskistes, dans des groupes altermondialistes ou écologistes, ainsi que dans certains médias. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Ce livre a recherché dans leurs écrits les croyances, les espérances, les illusions des militants «révolutionnaires» français de la seconde moitié du XXe siècle, ainsi que la critique effrénée qu'ils ont menée de la société présente pour construire un monde radicalement autre. Les immenses catastrophes que le communisme a produites dans tous les domaines sont attribuées avant tout à Staline, de plus en plus à Lénine, et les erreurs et les égarements en France sont imputés au «Parti». Car les militants se parent - et sont parés - de toutes les vertus ; seul le «Parti» porterait toutes les responsabilités. Quant à Marx, malgré les lectures pénétrantes de Isaiah Berlin et de Kolakowski, il continue d'être le plus souvent épargné, et même révéré. Isaiah Berlin a souligné la nouveauté que le marxisme avait imposée (et que les fascismes et les nationalismes ont utilisée) : la division de l'humanité en deux groupes, les hommes et les classes (les races, les nations) qui sont condamnés par l'Histoire, et donc «sacrifiables». Leur destruction ne peut être empêchée ni même regrettée, c'est le prix que l'humanité doit payer pour le progrès : «Le chemin qui mène aux portes du paradis sera nécessairement jonché de cadavres.» La séduction du marxisme tient au travestissement qu'il a fait de pulsions meurtrières, en les habillant de nécessité, de scientificité. Marx l'avait dit dans Le Manifeste communiste en 1848 : l'élimination de la bourgeoisie et le triomphe du prolétariat sont inévitables. Au début du XXIe siècle, malgré l'implosion du monde communiste, des intellectuels toujours aveuglés continuent à faire comme si cette prophétie était scientifique : en première ligne des destructeurs sont les familles trotskystes.

Fiche Technique

Paru le : 23/03/2005

Thématique : Histoire des idées politiques

Auteur(s) : Auteur : Jeannine Verdès-Leroux

Éditeur(s) : Fayard

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-213-62281-7

EAN13 : 9782213622811

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 528

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 854 g