Chargement...
Chargement...

La délicate essence du socialisme : l'association, l'individu & la République

Auteur : Philippe Chanial

Paru le : 27/11/2009
Éditeur(s) : le Bord de l'eau
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Les voies du politique
Contributeur(s) : Non précisé.

22,40 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Cette réflexion sur les fondamentaux et la synthèse libérale-sociale tentée par les socialistes contemporains opère un retour sur l'essence du socialisme défendue par Saint-Simon, Fourier, P. Leroux, B. Malon, J. Jaurès, M. Mauss ou E. Fournière. Elle propose une réactualisation de cette tradition politique et de sa critique morale du capitalisme. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

La délicate essence du socialisme Faut-il en finir avec le « vieux socialisme » ? On ne compte plus aujourd'hui les invitations faites à la gauche, et parfois par la gauche, d'initier une nouvelle synthèse, résolument moderne, une synthèse « libéral-sociale ». Certes, il ne fait guère de doute que le socialisme est totalement périmé si on le réduit à ses slogans traditionnels : plein développement des forces productives, collectivisation générale des moyens de production, direction planifiée du système économique, etc. Mais est-ce là « la délicate essence du socialisme », tel que le défendaient notamment Proudhon, Fourier, Leroux puis Benoît Malon, Jean Jaurès, Marcel Mauss ou Eugène Fournière ? Cet ouvrage se propose de réactualiser cette tradition politique aujourd'hui oubliée et sa sensibilité si singulière. Sa critique morale du capitalisme, son refus de réduire l'homme à un animal économique et l'économie au marché, ne sont-ils pas aujourd'hui d'une brûlante actualité ? N'est-il pas temps également de réhabiliter, contre le seul matérialisme issu de Marx, un certain « idéalisme historique » ? Plus encore, ce livre invite à redécouvrir combien la fascination pour l'État est étrangère à son inspiration la plus profonde. Économie solidaire, démocratie participative, ces expériences contemporaines sont à l'évidence les héritières de ce socialisme de l'association, résolument pluraliste et expérimental, pour qui la démocratie s'identifiait ultimement à l'« autogouvernement des citoyens associés ». Socialisme moral, socialisme associationniste, mais aussi socialisme individualiste. Car son idéal n'était pas « la pâtée servie à tous par la mère Collectivité », mais au contraire l'émancipation de l'individu par la coopération, la réciprocité et l'échange. D'où sa passion pour l'égalité, irréductible à là seule apologie du mérite, et son invitation à lutter contre les misères et les vertiges de la concurrence pour faire tout autrement République.

Fiche Technique

Paru le : 27/11/2009

Thématique : Histoire des idées politiques

Auteur(s) : Auteur : Philippe Chanial

Éditeur(s) : le Bord de l'eau

Collection(s) : Les voies du politique

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-35687-051-2

EAN13 : 9782356870513

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 289

Hauteur : 21 cm / Largeur : 13 cm

Épaisseur : 2,2 cm

Poids : 332 g