Chargement...
Chargement...

Le communisme rural en Haute-Vienne : étude d'une culture politique, de la Libération à la fin des années 1960

Auteur : Philippe Paret

Paru le : 17/11/2014
Éditeur(s) : PULIM
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

20,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Retrace l'historique de l'implantation du communisme dans la Haute-Vienne au cours d'une période charnière qui voit la civilisation paysanne peu à peu disparaître. L'auteur montre qu'à la campagne, l'appartenance au PCF est fortement liée à une identité locale et donne naissance à une culture politique en apparence paradoxale, entre idéologie communiste et revendications paysannes. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Le communisme français n'a pas été seulement celui des ouvriers. Dès l'entre-deux-guerres, de nombreuses communes des campagnes ont dirigé leurs suffrages vers le PCF, en contradiction avec l'image conservatrice qui colle souvent aux paysans en matière politique. Cette implantation précoce ne s'est pas démentie à la Libération, bien sûr en lien avec l'aura acquise par le parti dans la Résistance. C'est ainsi que la Haute-Vienne, dont les campagnes sont les dépositaires d'une tradition rouge et contestataire remontant au XIXe siècle, sont devenues à la fin de la guerre et jusque dans les années 1980 un véritable bastion communiste, malgré le poids considérable de l'autre parti de gauche dans le département, la SFIO. Cet ouvrage se propose de retracer l'historique de cette implantation au cours d'une période charnière dans le monde rural : celle qui court de la Libération à la fin des années 1960, alors que la civilisation paysanne est en train de disparaître. Se dessine une manière d'être communiste à la campagne fortement liée à une identité locale et donnant naissance à une culture politique en apparence paradoxale, au croisement de l'idéologie, des structures et des intérêts portés par le PCF d'une part, des représentations et des revendications des paysans haut-viennois d'autre part. Ces derniers, dans un département marqué par la petite propriété, ne souhaitent pas la révolution prolétarienne ou la collectivisation des terres, mais la protection de leur métier et de leur mode de vie, dont ils sentent bien toute la fragilité sous les coups que leur portent l'essor du productivisme agricole et la dernière vague de l'exode rural.

Fiche Technique

Paru le : 17/11/2014

Thématique : Histoire des idées politiques

Auteur(s) : Auteur : Philippe Paret

Éditeur(s) : PULIM

Collection(s) : Rencontre des historiens du Limousin

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84287-634-2

EAN13 : 9782842876340

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 211

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 332 g