Chargement...
Chargement...

Roger Garaudy : l'itinéraire d'une négation

Auteur : Michaël Prazan

Auteur : Adrien Minard

Paru le : 14/02/2007
Éditeur(s) : Calmann-Lévy
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

28,40 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
epub
14,99 €
Protection: Adobe DRM
Acheter en numérique

Résumé

Membre du PCF depuis 1933, député puis sénateur, R. Garaudy fut exclu en 1970 de ce parti dont il a été un temps le philosophe officiel. Converti à l'islam en 1982, il est l'auteur de nombreux livres, dont "Les mythes fondateurs de la politique israélienne" pour lequel il fut condamné pour négationnisme. L'itinéraire d'un intellectuel "raté mais exalté", selon les auteurs de cette biographie. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

On peut se représenter Roger Garaudy comme un caméléon, tant il a changé de couleur au cours de sa longue vie d'intellectuel engagé. Né à Marseille en 1913 dans une famille de petits employés, Roger Garaudy commence son engagement comme militant protestant, ce qui ne l'empêche pas d'entrer tôt au Parti communiste et d'y faire une ascension fulgurante après guerre, tout en poursuivant des études de philosophie. Sa verve et son mordant, sa servilité, aussi, en font rapidement un de ses porte-parole les plus en vue. Son témoignage dans le procès Kravchenko marque le faîte de sa gloire comme stalinien officiel. C'est sa période rouge vif. Bientôt, il prend ses distances tout en se posant en victime des «durs», et guigne du côté des gauchistes libertaires qui animent Mai 68. Séquence rouge et noire. Mais voilà que la thématique tiers-mondiste l'appelle. C'est l'occasion de se poser en champion de l'anticolonialisme, de fustiger l'arrogance de l'Occident et d'incarner «le sanglot de l'homme blanc». Son engagement va très loin, puisqu'il se convertit à l'islam et chante les bienfaits de la révolution khomeinyste. Période verte. Des dizaines de livres émaillent ces années de retournements successifs, mais aucun d'entre eux n'est pris véritablement au sérieux. Jusqu'à sa période brune. En signant Les Mythes fondateurs de la politique israélienne, Garaudy accède enfin à la notoriété tant convoitée. Ce livre négationniste lui vaudra deux procès, qu'il perdra, mais surtout un succès immense et instantané dans tout le Moyen-Orient. Vilipendé et méprisé en France, Roger Garaudy devient dans les années 90 un propagandiste de l'antisémitisme dans le monde musulman, multipliant interviews, conférences de presse et débats ayant pour thème le «mythe» de la Shoah. Invité en grande pompe par les rois, les présidents à vie et les imams, il est devenu le principal inspirateur des ayatollahs et des ennemis d'Israël, dont Mahmoud Ahmadinejad ou Hassan Nasrallah. Ce livre retrace l'itinéraire en zigzag d'un intellectuel raté mais exalté et dévoile l'étendue de son ultime forfaiture, dont peu d'observateurs occidentaux ont pris la mesure.

Fiche Technique

Paru le : 14/02/2007

Thématique : Histoire des idées politiques

Auteur(s) : Auteur : Michaël Prazan Auteur : Adrien Minard

Éditeur(s) : Calmann-Lévy

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7021-3760-1

EAN13 : 9782702137604

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 300

Hauteur : 23 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 2,8 cm

Poids : 516 g