Chargement...
Chargement...

La lutte contre le chômage à Vichy : Henri Maux, le Juste Oublié, 1939-1944

Auteur : Antoinette Maux-Robert

Paru le : 30/04/2002
Éditeur(s) : Lavauzelle
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

27,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Fonctionnaire colonial ayant démarré une brillante carrière en 1927 en Indochine, H. Maux se voit confié à son retour en France, un poste social pour la lutte contre le chômage. Dans cet emploi, comme dans les suivants, il ne cessera de se battre contre les injustices avec une indépdance d'esprit étonnante. Sa fille retrace dans cet ouvrage parfaitement documenté, les choix de vie de son père. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Fonctionnaire colonial brillant et non conventionnel, Henri Maux débute sa carrière en 1927, en Indochine, comme ingénieur des Ponts et Chaussées. Puis, n'aimant guère l'esprit colonial, il postule pour un poste en Chine, sous l'égide de la Société des Nations. Il devient conseiller de Chiang Kai-shek et sait se faire apprécier pour son courage et sa compétence. Pendant deux ans, surpris par la guerre sino-japonaise, il sillonne les routes de Chine pour ses diverses missions, dans des conditions extrêmement périlleuses. A son retour d'Asie, en août 1939, c'est encore la guerre qui l'attend en France et le conduit de la Ligne Maginot au Réduit breton. Cherchant ensuite à se rendre utile, il se retrouve à Vichy, chargé par le ministre du Travail d'un poste social. Pendant deux ans, il se consacre au Commissariat à la Lutte contre le Chômage de zone sud, menant son entreprise à son idée et avec les hommes de son choix. Il parvient à mettre sur pied un service original, efficace et généreux qui s'évertue à secourir les chômeurs français, ainsi que nombre d'exclus et d'étrangers. Il ne cesse de livrer des combats opiniâtres pour faire reconnaître à ses protégés, le droit au travail et un statut égal pour tous. Son but est de donner à chacun, quelque soit son origine, les moyens d'une existence digne. A la fin de 1942, son service devenu hautement suspect aux yeux du gouvernement, va se trouver balayé par l'invasion de la zone libre et la tornade du STO. Maux donne sa démission, suivi par nombre de ses adjoints, comme lui engagés dans la Résistance, et choisit une position de retrait volontaire. A Paris, dans des postes plus effacés, il parvient encore à lutter contre les injustices de l'époque. Son indépendance d'esprit - il a été l'un des rares fonctionnaires à refuser le serment au Maréchal - sa clairvoyance et sa détermination, rendent exceptionnel le parcours de ce fonctionnaire atypique. Grâce à de très complètes archives familiales privées et professionnelles sa fille, Antoinette Maux-Robert, s'est attachée à reconstituer de façon précise les sentiments et les choix de son père. Dans cet ouvrage, elle retrace la courte existence du C.L.C., dont aucun historien n'a encore eu connaissance. Pendant quinze ans, elle a interrogé plus de quarante témoins, et passé des centaines d'heures à consulter des fonds d'archives. Ce livre est donc un vrai travail d'historienne, documenté, vivant et très clair, malgré la complexité du sujet et de l'époque. Antoinette Maux-Robert est l'auteur de, Viazac, des Contes du Sénégal et du Dragon de l'Est. Ce dernier ouvrage retrace la mission en Chine d'Henri Maux, de 1937 à 1939.

Fiche Technique

Paru le : 30/04/2002

Thématique : Histoire des partis politiques

Auteur(s) : Auteur : Antoinette Maux-Robert

Éditeur(s) : Lavauzelle

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7025-0593-7

EAN13 : 9782702505939

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 319

Hauteur : 21 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 200 g