Chargement...
Chargement...

Tuer une nation : l'assassinat de la Yougoslavie

Auteur : Michael Parenti

Paru le : 17/09/2014
Éditeur(s) : Delga
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Traducteur : Daniel Sillou - Préfacier : Diana Johnstone

19,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Selon l'auteur, historien et politologue nord-américain, sous couvert d'une opération humanitaire, l'intervention de l'Otan en 1999 au Kosovo, dirigée par les Etats-Unis, avait pour but de mettre la Yougoslavie sous la suzeraineté de l'économie libérale. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Après le renversement du communisme en Europe de l'Est et en Union soviétique, la République fédérale de Yougoslavie est restée le seul pays de la région à n'avoir pas rejeté ce qui restait de son socialisme pour installer à la place un système de marché sans entrave à la pénétration du capital. La Yougoslavie avait en effet refusé l'ouverture totale de son économie, de son secteur public important et de ses ressources nationales à prix bradés aux investisseurs et aux créanciers internationaux. C'est pour cette dissidence face au catéchisme inquisiteur capitaliste, et pour rien d'autre, que la Yougoslavie fut attaquée, démantelée et dévastée. Bien sûr il a fallu habiller cette vérité concrète dans la narration mensongère imposée ad nauseam par les médias et les pouvoirs politiques occidentaux : enrôler la question ethnique pour servir des intérêts de classe, en diabolisant Milo(...)evi(...) comme le génocidaire absolu, et arriver à faire croire, malheureusement même à l'honnête homme, que l'OTAN, pourtant bras armé du capitalisme prédateur, avait effectué une « conversion humanitaire ». L'on tenait enfin une « guerre juste », des bombardements capitalistes humanitaires ! Michael Parenti montre ici au contraire que la plupart des opérations de nettoyage ethnique à travers l'ex-Yougoslavie ont été perpétrées non pas par les Serbes mais contre eux ! Et que le « plus grand défi militaire » - d'après l'expression de Clinton - de l'histoire de l'OTAN, fut en fait un passage à tabac sadique d'un petit pays par les forces militaires les plus puissantes du monde. Et comble de déréliction pour les Yougoslaves : ces puissances occidentales, pourtant entièrement responsables de l'effusion de sang et de la dévastation, ont pu apparaître comme... des sauveurs ! Dès la fin de la Guerre froide donc, la nature hideuse du capitalisme, désormais libéré de la bride que le monde communiste concurrent lui imposait jusqu'alors, a pu se révéler sans plus aucune retenue. Ces bombardements impitoyables sur la Yougoslavie furent les premières concrétisations d'une longue série d'agressions prédatrices réalisées par une institution non élue, l'OTAN, qui se place au-dessus des lois, des nations et des peuples.

Fiche Technique

Paru le : 17/09/2014

Thématique : Politique internationale

Auteur(s) : Auteur : Michael Parenti

Éditeur(s) : Delga

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-915854-65-3

EAN13 : 9782915854657

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : Non précisé.

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 1,7 cm

Poids : 330 g