Chargement...
Chargement...

Consuls et services consulaires au XIXe siècle = Die Welt der Konsulate im 19. Jahrhundert = Consulship in the 19th century

Paru le : 31/03/2010
Éditeur(s) : DOBU Verlag
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Directeur de publication : Jörg Ulbert - Directeur de publication : Lukian Prijac

49,90 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Les contributions analysent la fonction consulaire au XIXe siècle, période de son apogée. Elles évoquent les différents réseaux, le développement du statut juridique international de la fonction consulaire, en lien avec le développement de la colonisation par les pays européens des continents africains et asiatiques, l'élargissement des tâches et des prérogatives des consuls, etc. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Présentation en français L'institution consulaire est née au Moyen âge sur les rives septentrionales de la Méditerranée. C'est entre 1650 et 1800 qu'elle se généralise et que les principaux États européens s'en dotent. Puis elle atteint son apogée durant le XIXe siècle. L'augmentation constante des échanges commerciaux, l'expansion des empires coloniaux et l'explosion des flux migratoires, mais également la naissance de nouveaux États indépendants, notamment aux Amériques, entraînent une multiplication des représentations consulaires à travers le monde. Même des États sans accès à la mer, tels que la Suisse, le Württemberg ou la Bavière se dotent alors de consulats - une institution jusque là réservée aux puissances maritimes. Défendant en premier lieu les intérêts économiques de son pays, assumant parfois un rôle politique, prenant en charge ses compatriotes de passage, le consul devient une cheville ouvrière de l'expansion occidentale au cours du XIXe siècle. Présentation en anglais The consular institution arouse in the Middle Ages on the northern shores of the Mediterranean sea. Between 1650 and 1800, the major European states were increasingly active. The steady growth of trade, the expansion of colonial empires and the explosion of migration, but also the création of new independent states caused an increase in consular activities around the world. Even states without access to the sea, such as Switzerland, Württemberg or Bavaria founded consulates - an institution that was once reserved for maritime powers. Defending primarily his own country's economic interests, sometimes playing a political role, supporting his countrymen, the consul became a linchpin of Western expansion in the nineteenth century. Autre présentation Das moderne Konsularwesen entstand während des Mittelalters im nördlichen Mittelmeerraum. Zwischen 1650 und 1800 richten alle grobetaen europäischen Länder Konsu-late ein. Im 19. Jahrhundert erreicht das Konsularwesen schliebetalich seine Blüte. Ständig steigende Aubetaen-handelsvolumina, das Ausgreifen der Kolonialreiche, die rasante Zunahme der Migrationsströme aber auch das Entstehen neuer unabhängiger Staaten, vor allem in Nord- und Südamerika, führen nun zu einer Vervielfachung der konsularischen Vertretungen in der Welt. Waren diese bislang den seefahrenden Staaten vorbehalten, so bauten nun selbst Länder ohne Zugang zum Meer, wie etwa die Schweiz, Württemberg oder Bayern, Konsularnetze auf. Vornehmlich mit der Vertretung der wirtschaftlichen und manchmal auch der politischen Interessen seines Ent-sendestaats sowie der Betreuung von durchreisenden Landsleuten betraut, wird der Konsul zur Triebfeder der globalen Expansion des Westens im 19. Jahrhundert.

Fiche Technique

Paru le : 31/03/2010

Thématique : Politique internationale

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : DOBU Verlag

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 3-934632-28-9

EAN13 : 9783934632288

Format : Non précisé.

Reliure : Relié

Pages : 522

Hauteur : 24 cm / Largeur : 17 cm

Épaisseur : 4 cm

Poids : 2000 g