Chargement...
Chargement...

La face cachée de l'ONU

Auteur : Michel Schooyans

Paru le : 08/11/2000
Éditeur(s) : Sarment
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

16,80 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
epub
7,99 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Une vision pessimiste de l'action actuelle de l'ONU qui, selon l'auteur, dévoie les droits de l'homme sous l'influence de la conception anglo-saxonne du droit, dominée par la coutume. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Ce livre brise un tabou : en matière de droits de l'homme, l'ONU inquiète. Elle est en train d'enterrer la conception réaliste des droits de l'homme : celle des déclarations de 1789 et de 1948, selon lesquelles tous les hommes naissent avec les mêmes droits - droit à la vie, à la liberté, à l'association, etc. Créée au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, avec la mission de promouvoir ces droits et de les faire respecter, l'ONU s'éloigne de plus en plus de sa référence fondatrice qui l'appelait à édifier de nouvelles relations internationales. Fortement influencée par la pensée anglo-saxonne, l'ONU tend désormais à considérer les droits de l'homme comme le produit de conventions qui, une fois ratifiées, acquièrent force de loi. Ici, la recherche de la vérité n'a pas sa place. Le mot consensus est le nouveau talisman, la source du droit ; c'est lui qui définit le «politiquement correct». Ainsi, en utilisant le droit international positif, l'ONU procède à une concentration pyramidale du pouvoir. Rognant la juste souveraineté des nations, elle se pose de plus en plus en super-Etat mondial. Elle exerce un contrôle de plus en plus centralisé sur l'information, la santé et les populations, les ressources du sol et du sous-sol, le commerce mondial et les organisations syndicales, enfin - et surtout - sur le droit et la politique. Exaltant le culte néo-païen de la Terre-mère, elle prive l'homme de la place centrale que lui reconnaissent les grandes traditions philosophiques, juridiques et religieuses. Face à cette globalisation pleine d'ambiguïtés, il est temps que les Etats se ressaisissent car s'ils se laissent dissoudre, les hommes seront sans défense devant une bureaucratie supra-nationale qui se sera arrogé le monopole de définir le vrai et le faux, le bien et le mal le juste et l'injuste. L'auteur analyse cette dérive de l'ONU, tout en montrant qu'elle n'a rien de fatal : elle appelle cependant la réaffirmation vigoureuse et urgente du rôle de la société civile et de ce capital prodigieux qu'est la personne humaine. Un livre non conformiste, unique en son genre et dérangeant.

Fiche Technique

Paru le : 08/11/2000

Thématique : Politique internationale

Auteur(s) : Auteur : Michel Schooyans

Éditeur(s) : Sarment

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-86679-302-1

EAN13 : 9782866793029

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 286

Hauteur : 235 cm / Largeur : 153 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 444 g