Chargement...
Chargement...

La profanation des vagins : le viol, arme de destruction massive

Auteur : Bolya

Paru le : 17/03/2005
Éditeur(s) : Serpent à Plumes
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Essais-documents
Contributeur(s) : Non précisé.

19,20 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Essayiste et romancier, l'auteur veut rappeler que sur nombre de théâtres de guerre, de tous temps, mais particulièrement au cours des dernières années, le viol est perpétré, que ce soit au Rwanda, en Sierra Leone, au Libéria ou encore au Congo, en Tchétchénie, en Algérie, etc. Le monde entier se tait, mais cette pratique est courante, même si les conventions de Genève la condamnent. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Le viol de guerre, cet acte de barbarie, cette pratique sauvage et abjecte, est un crime contre l'humanité, « le crime des crimes » selon le Tribunal pénal international de l'ONU, le Mal absolu... La profanation des vagins est une arme de destruction massive des femmes et des fillettes par les nouveaux sauvages. Dans toutes les guerres oubliées de la planète, les vagins sont massacrés. Leur destruction est systématique, généralisée, planifiée... Les crimes sexuels dé masse contre les femmes sèment le sida, les viols à grande échelle engendrant une contamination dévastatrice de cette « peste démographique »... Cette profanation est bien une nouvelle arme biologique de guerre. Mode opératoire de cette barbarie, le viol devient un « instrument de génocide », une technique rustique d'extermination et de nettoyage ethnique. Des petites filles sont trânsformées en « poupées de sang »... Les nouveaux sauvages, les seigneurs de guerre, ces grands prédateurs sexuels, ces monstres pédophiles, bref ces saigneurs de vagins mènent des combats de lâches en s'attaquant à des femmes et des fillettes désarmées. Les conventions de Genève contre la torture, l'esclavage, les décisions récentes du Tribunal pénal, international de l'ONU, sont tous les jours bafouées. Jamais autant de femmes et de fillettes n'ont été souillées... En toute impunité ! Le viol de guerre est devenu une redoutable arme d'humiliation massive des femmes et des peuples. Silence, on viole ! Silence, on tue ! Le Silence tue ! Y aurait-il un troisième sexe ? Les vagins oubliés des guerres oubliées...

Fiche Technique

Paru le : 17/03/2005

Thématique : Politique internationale

Auteur(s) : Auteur : Bolya

Éditeur(s) : Serpent à Plumes

Collection(s) : Essais-documents

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-268-05330-X

EAN13 : 9782268053301

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 201

Hauteur : 18 cm / Largeur : 12 cm

Épaisseur : 1,3 cm

Poids : 175 g