Chargement...
Chargement...

Crise financière et capital fictif

Auteur : Jacques Guigou

Auteur : Jacques Wajnsztejn

Paru le : 26/01/2009
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Temps critiques
Contributeur(s) : Non précisé.

10,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
epub
7,50 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

A partir de la conception marxiste sur le développement du capital financier, les auteurs remettent en cause la théorie de la valeur. Une disposition qui permet, selon eux, de définir un autre mode de consommation et une nouvelle approche du travail. Un point de vue illustrant la thèse d'un salaire pour tous, femmes au foyer, jeunesse démunie ou personnes sans emploi. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Crise financière et capital fictif Notre analyse n'est pas une étude sur la « crise financière ». Elle essaie d'inscrire les ébranlements actuels dans les transformations du capital. Il nous importe donc peu de savoir s'il s'agit d'une « crise finale », mais de comprendre qu'il s'agit bien d'une crise de reproduction de l'ensemble du capitalisme. Le capital fictif est une forme qui cherche à s'autonomiser de tout travail vivant. La financiarisation de l'économie est aujourd'hui son mode normal de fonctionnement, comme l'inflation l'a été dans la phase précédente. Ce qui relie la période actuelle à la précédente, c'est le développement du capital fictif. Il n'y a donc pas de déconnexion entre économie réelle et économie financière, mais unité des deux dans l'équivalence de tous les capitaux. C'est l'erreur politique des gauches que de vouloir sauver l'Eden de la première de l'enfer de la seconde. Pour nous, l'essentiel, c'est de ne pas subir « la crise » comme une fatalité. C'est parce que nous nous situons résolument du côté de la critique de la valeur que nos luttes pourraient viser ce qui apparaît comme sont résultat : le prix. En effet, celui-ci s'impose dans tout son arbitraire puisque le travail vivant qu'il contient encore est devenu minime et que le prix du travail, le prix du crédit, le prix du pétrole, le prix de l'immobilier, le prix des services et des transports, tous sont des prix politiques. Porter l'attaque du côté du prix, c'est ainsi lier lutte contre la marchandise et lutte contre l'État.

Fiche Technique

Paru le : 26/01/2009

Thématique : Actualité Economie

Auteur(s) : Auteur : Jacques Guigou Auteur : Jacques Wajnsztejn

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Temps critiques

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-296-07720-X

EAN13 : 9782296077201

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 82

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 105 g