Chargement...
Chargement...

Relire Le Capital : Marx, critique de l'économie politique et objet de la critique de l'économie politique

Auteur : Hai Hac Tran

Paru le : 14/04/2003
Éditeur(s) : Page deux
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Cahiers libres
Contributeur(s) : Non précisé.

56,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Participe à la réouverture du débat sur "Le Capital" de Karl Marx, dans un contexte de disparition de l'orthodoxie marxiste, d'exigence d'outils d'analyse et de compréhension de la mondialisation du capital et du développement du mouvement alter-mondialiste. Propose également une critique de la théorie figée de l'économie politique de Marx pour l'adapter au contexte économique actuel. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Le présent ouvrage participe de la toute récente réouverture du débat sur Le Capital, interrompu plus ou moins au milieu des années 1980. Certes, cette reprise des débats a lieu dans des conditions nouvelles, celles de la disparition de l'orthodoxie marxiste, de l'avènement du capital mondialisé, mais aussi de l'émergence d'un mouvement altermondialiste, porteur de nouvelles interrogations et réflexions sur le capitalisme contemporain. Dans ce contexte, «relire Le Capital» de Marx, c'est tout d'abord prolonger son projet de «critique de l'économie politique», c'est à-dire de mise en question des catégories économiques que sont la marchandise et la monnaie, le capital et le salariat, le profit et la rente. Mais la théorie de Marx, qui se pose comme critique de l'économie politique, s'est figée dans beaucoup de controverses en une autre économie politique dont la critique doit par suite être faite simultanément. D'où le sous-titre : «Marx, critique de l'économie politique et objet de la critique de l'économie politique». Cette relecture établit que la valeur d'échange des marchandises est économiquement indéterminée dans Le Capital : la loi de la valeur dépend de normes monétaire, salariale et foncière, normes de caractère étatique qui en font une loi socio-politique. La monnaie, la force de travail et la rente absolue constituent les concepts fondateurs et les points forts de la théorie de Marx, ceux où s'ancre sa critique de l'économie politique. Mais la relecture du Capital montre aussi qu'il s'agit de concepts fragiles, des points faibles de l'exposé de Marx qui menacent, à tout moment, de faire basculer sa théorie du côté de l'économie politique qu'il critique. L'auteur soutient que les ambiguïtés et incertitudes de la loi de la valeur dans Le Capital, notamment les difficultés de conceptualisation des rapports marchand, salarial et foncier, sont liées aux problèmes que rencontre Marx dans la conceptualisation de l'Etat.

Fiche Technique

Paru le : 14/04/2003

Thématique : Actualité Economie

Auteur(s) : Auteur : Hai Hac Tran

Éditeur(s) : Page deux

Collection(s) : Cahiers libres

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-940189-25-0

EAN13 : 9782940189250

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : Non précisé.

Hauteur : 14 cm / Largeur : 22 cm

Épaisseur : 4,1 cm

Poids : 920 g