Chargement...
Chargement...

Critique de l'économie politique classique : Marx, Menger et l'école historique

Auteur : Gilles Campagnolo

Paru le : 13/10/2004
Éditeur(s) : PUF
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

28,40 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Réflexion épistémologique sur la science économique. Montre l'influence de l'économie politique classique anglo-écossaise sur le continent européen et, notamment, dans les pays germaniques. Dès la fin du XVIIIe et le début du XIXe siècle, les penseurs allemands vont contribuer au développement de cette discipline, de Kant à Weber, en passant par Carl Menger. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Il est urgent d'interroger aujourd'hui les sources des critiques du libéralisme afin d'évaluer la pertinence des attaques qui sont portées contre lui. Dès le seuil de l'ère industrielle naissante, dans les matrices des théories critiques qui, au XIXe siècle, prirent l'économie politique classique pour cible, se trouvaient en effet dressés les premiers actes d'un procès dont tous les attendus n'ont pas encore été rendus. Même si la pensée économique a depuis longtemps écarté la «valeur-travail» ou la «monnaie, voile des échanges réels», des principes méthodologiques (atomisme, rôle de l'homo oeconomicus) et des positions pratiques (favorables au libre-échangisme - dans l'école de Manchester, ou à la puissance continentale - dans la Nationalökonomie) demeurent discutés. Or, à l'origine de ces débats, trois points de vue différents, ceux de Karl Marx, de Carl Menger et de l'École historique allemande, s'opposèrent au dogme que les héritiers de Smith, Ricardo, Say et Mill, répandaient. De langue allemande, ils occupèrent de facto plus largement l'espace continental. «Juste salaire», «valeur-utilité subjective» ou «économie du peuple» (Volkswirtschaftslehre) fondaient leurs matrices alternatives au classicisme. Leurs échecs patents, et leurs potentialités latentes, marquèrent la marche de leur siècle et du suivant, jusqu'aujourd'hui. Ce livre propose au lecteur de retrouver les sources de ces pensées dans leurs textes fondateurs, afin de ressaisir les termes du procès alors intenté par les philosophes idéalistes allemands et les épistémologues autrichiens, qu'ils aient voulu redéfinir la liberté économique par une philosophie rationaliste du droit, proposer une économie «pour les hommes» soucieuse d'éthique, ou encore orienter la science loin des diatribes des «avocats» encombrant son champ. Ce livre s'appuie pour cela sur des archives européennes inédites conservées au Japon. L'économie politique classique appartient sans doute à l'histoire de la pensée économique, mais ses matrices critiques montrent l'aune à laquelle juger des discours redevenus d'actualité.

Fiche Technique

Paru le : 13/10/2004

Thématique : Actualité Economie

Auteur(s) : Auteur : Gilles Campagnolo

Éditeur(s) : PUF

Collection(s) : Fondements de la politique. Essais

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-13-053821-5

EAN13 : 9782130538219

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 335

Hauteur : 22 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 1,8 cm

Poids : 465 g