Chargement...
Chargement...

Chaque fois unique, la fin du monde

Auteur : Jacques Derrida

Paru le : 23/10/2003
Éditeur(s) : Galilée
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Editeur scientifique (ou intellectuel) : Pascale-Anne Brault - Editeur scientifique (ou intellectuel) : Michael Naas

45,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Rassemble 15 textes écrits au cours des vingt dernières années par J. Derrida au moment de la mort de certains de ses amis. P.-A. Brault et M. Naas analysent la logique de ces textes et élaborent la question d'une politique du deuil. Suivi de biographies et bibliographies de philosophes contemporains (Roland Barthes, Paul de Man, Michel Foucault, Max Loreau, Sarah Kofman, Emmanuel Lévinas...). ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Cet ouvrage parut d'abord en anglais, aux États-Unis (The University of Chicago Press, 2001), sous le titre The Work of Mourning («Le travail du deuil»). Pascale-Anne Brault et Michael Naas, Professeurs à l'université DePaul, à Chicago, en eurent l'initiative. Ils ont ainsi présenté et traduit tous les textes que Jacques Derrida aura publiés, au cours des vingt dernières années, en Europe ou aux États-Unis, à la mort de certains de ses amis qui furent aussi, dans l'espace public, des écrivains, des philosophes, des professeurs : Roland Barthes, Paul de Man, Michel Foucault, Max Loreau, Jean-Marie Benoist, Louis Althusser, Edmond Jabès, Joseph N. Riddel, Michel Servière, Louis Marin, Sarah Kofman, Gilles Deleuze, Emmanuel Lévinas, Jean-François Lyotard, Gérard Granel, Maurice Blanchot. Le tristesse de ces réflexions est chaque fois vouée et dévouée à la mort de l'irremplaçable. Mais bien que de telles «adresses» soient ainsi tourmentées, dans leur destination même, par cette pensée de la fidélité à l'unique ou du deuil impossible, elles restent comme «enchaînées». Enchaînées entre elles, tenues à leur signature commune, inévitablement. Une analogie sans répétition s'y fait donc insistante. Excédant chaque fois tout «travail du deuil», mettant la pensée au travail sur ce que signifie l'échec dudit «travail du deuil», elle contresigne l'engagement sans fin auprès de l'ami mort. C'est cette étrange «logique», ce sont ces apories que Pascale-Anne Brault et Michael Naas analysent dans une longue et admirable introduction. Celle-ci ne reconstitue pas seulement, pour l'éclairer de façon inédite, tout un réseau de textes consacrés par Derrida à la mort et au deuil (Glas, Fors, Mémoires - pour Paul de Man, Spectres de Marx, Donner la mort, Adieu à Emmanuel Lévinas, Politiques de l'amitié, etc.). Brault et Naas élaborent à leur compte, de façon fort originale, la question d'une «politique du deuil». De précieuses biographies et bibliographies ont été mises au point par Kas Saghafi. L'ouvrage comporte enfin, dans cette édition française, un avant-propos de Jacques Derrida. Soumettre d'abord l'analyse du philosophique à la rigueur de la preuve, aux chaînes de la conséquence, aux contraintes internes du système : articuler, premier signe de pertinence, en effet. Ne plus méconnaître ce que la philosophie voulait laisser tomber ou réduire, sous le nom d'effets, à son dehors ou à son dessous (effets «formels» - «vêtements» ou «voiles» du discours - «institutionnels», «politiques», «pulsionnels», etc.) : en opérant autrement, sans elle ou contre elle, interpréter la philosophie en effet. Déterminer la spécificité de l'après-coup philosophique - le retard, la répétition, la représentation, la réaction, la réflexion qui rapportent la philosophie à ce qu'elle entend néanmoins nommer, constituer, s'approprier comme ses propres objets (autres «discours», «savoirs», «pratiques», «histoires», etc.) assignés à résidence régionale : délimiter la philosophie en effet. Ne plus prétendre à la neutralité transparente et arbitrale, tenir compte de l'efficace philosophique, et de ses armes, instruments et stratagèmes, intervenir de façon pratique et critique : faire travailler la philosophie en effet. L'effet en question ne se laisse donc plus dominer ici par ce que la philosophie arraisonne sous ce nom : produit simplement second d'une cause première ou dernière, apparence dérivée ou inconsistante d'une essence. Il n'y a plus, soumis d'avance à la décision philosophique, un sens, voire une polysémie de l'effet.

Contenus Mollat en relation

Dossiers

Actualité(s) de Barthes

La publication posthume de deux textes inédits et intimes de Roland Barthes, Le Journal de deuil (Seuil) et Carnets d'un voyage en Chine (Bourgois) permet-elle de mesurer son apport décisif dans le champ intellectuel&nbsp?

Dossiers

Jacques Derrida : quelques repères biographiques

Jacques Derrida s'est éteint dans la nuit de vendredi à samedi 9 octobre. Il avait 74 ans.

Fiche Technique

Paru le : 23/10/2003

Thématique : Textes des Philosophes

Auteur(s) : Auteur : Jacques Derrida

Éditeur(s) : Galilée

Collection(s) : La philosophie en effet

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7186-0607-X

EAN13 : 9782718606071

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 413

Hauteur : 24 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 3,5 cm

Poids : 746 g