Chargement...
Chargement...

Mère Marie de l'Assomption : fondatrice du cercle saint Jean-Baptiste : Marie Le Roy Ladurie (1896-1973)

Auteur : Françoise Jacquin

Paru le : 22/12/2008
Éditeur(s) : Karthala
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Mémoire d'Eglises
Contributeur(s) : Préfacier : Michel Sales

19,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Retour sur le parcours de cette religieuse qui créa le cercle saint Jean-Bapiste. Revient sur sa spiritualité missionnaire et sur son rôle auprès de communautés religieuses contemplatives à qui elle donna un enseignement missiologique. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Mémoire d'Églises La passionnante histoire de Marie Le Roy Ladurie (en religion Mère Marie de l'Assomption) dément la critique du manque de visibilité des femmes dans l'Église. Les pages de cet ouvrage, accompagnées de nombreuses citations puisées dans les « billets » de la religieuse ou restituées par ses collaborateurs, racontent la maturation d'un grand dessein, L'Avent. Plus que dans la théologie, c'est du côté d'une contemplation du mystère de la Trinité, enracinée dans la méditation de l'Écriture (peu fréquente à l'époque) que s'est forgée la spiritualité missionnaire de Marie de l'Assomption. L'élan qu'elle incarna continue aujourd'hui d'orienter la prière vers l'eschatologie. Brûlant de zèle pour l'avènement du Royaume, elle avait de l'ambition pour l'Église toute entière. Sa forte personnalité sut trouver des voies inédites qu'il n'est pas superflu de revisiter. Elle eut le flair de choisir le Père Daniélou comme aumônier de son groupe avant même qu'il ne s'appelât officiellement le Cercle Saint Jean-Baptiste en 1944. Le génie et le succès du père jésuite firent peut-être pâlir le rayonnement de « la Mère », mais celui-ci s'épanouit de manière très personnelle par l'invention des Cours par correspondance qui devinrent, à travers le monde, une véritable entreprise d'initiation aux cultures et religions, et par une éducation respectueuse et chaleureuse de l'hospitalité de l'étranger. L'ouvrage rappelle aussi le rôle de Marie de l'Assomption auprès de communautés de religieuses contemplatives à qui elle donna un enseignement missiologique, totalement absent de leur formation. Plusieurs d'entre elles reçurent alors l'impulsion nécessaire pour « fonder en terres de mission ». Que ce soit à Toumliline, à Montréal ou auprès des ermites les plus cachés, la religieuse annonçait la venue du Règne avec l'assurance et le bonheur du veilleur qui attend l'aurore. Malgré une mauvaise santé, elle mena des travaux scientifiques qui aboutirent à la publication d'une thèse de sociologie religieuse, préfacée par G. Le Bras, Pâques africaines, de la communauté clanique à la communauté chrétienne, réalisée grâce à des séjours dans des couvents de soeurs du Burkina Faso. Toutes ces initiatives d'ordre spirituel et intellectuel placentMarie Le Roy Ladurie parmi les précurseurs de Vatican II. Le P. Michel Sales, dans la préface de ce volume, reconnaît que « l'oeuvre de théologien, d'expert au Concile de J. Daniélou a été infléchie par sa présence au Cercle Saint Jean-Baptiste, voire par le projet même de EAvent. »

Fiche Technique

Paru le : 22/12/2008

Thématique : Questions de société / témoignages

Auteur(s) : Auteur : Françoise Jacquin

Éditeur(s) : Karthala

Collection(s) : Mémoire d'Eglises

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-8111-0034-2

EAN13 : 9782811100346

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 164

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 401 g