Chargement...
Chargement...

Un prêtre français au Chili : 50 ans au service du monde ouvrier

Auteur : Pierre Dubois

Paru le : 15/10/2012
Éditeur(s) : Karthala
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Signes des temps
Contributeur(s) : Préfacier : Marc Stenger - Préfacier : Robert Dumont

28,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Ordonné prêtre en 1955, P. Dubois arrive au Chili en 1963 et y reste jusqu'à la fin de ses jours. Au cours de cette période, il s'engage au sein de l'ACO local ou MOAC (action catholique ouvrière) pour aider les plus pauvres. Son témoignage constitue une chronique de cinquante ans de vie sociale et politique au Chili. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

En 1957, Pie XII publiait l'encyclique «Fidei Donum» pour demander aux Églises d'Europe d'envoyer des prêtres dans les pays du Sud. En 1961, Jean XXIII, par une lettre adressée au cardinal Liénart, réitérait cette demande aux évêques de France pour l'envoi, dans le même esprit, de prêtres en Amérique latine. Sans compter les religieux partis au titre de leur congrégation, ce seront plus de 300 prêtres diocésains qui, de 1963 à 2012, vivront ainsi leur ministère pour des mandats de plus ou moins longue durée. Parmi eux, certains font figure en raison de la longévité de leur présence et de la dureté des événements qu'ils ont eu à affronter. Ainsi Pierre Dubois, ordonné en 1955 pour le diocèse de Dijon et arrivé au Chili en septembre 1963 et y a résidé jusqu'à aujourd'hui. Pendant ce demi-siècle, il s'est efforcé de développer l'ACO local (MOAC au Chili) afin d'aider les plus pauvres à prendre en main leur destinée. Il y est retourné définitivement en août 2010 pour y mourir, sans espoir d'un nouveau congé en France en raison d'une santé qui lui interdit de prendre à nouveau l'avion. Pierre y a vécu la période de la dictature militaire dans l'un des quartiers les plus réprimés de la capitale Santiago, «La Victoria». Dans ce quartier, une partie de la population avait investi un terrain vague. Après des années de lutte, elle avait fini par obtenir en 1966 son droit d'occupation. L'extrême droite chilienne, qui n'avait pas accepté le fait, le lui fera payer sous la dictature de Pinochet (incursions multiples de la police, plusieurs dizaines de morts...). C'est dans ce contexte qu'un autre prêtre «Fidei Donum», André Jarlan, vicaire de Pierre, sera tué par une balle perdue le 4 septembre 1984. Pierre Dubois, lui, est amené à y tenir un rôle particulièrement courageux et risqué. Il va s'interposer à plusieurs reprises entre les carabiniers et les manifestants, ce qui lui vaudra plusieurs arrestations et l'expulsion du Chili en septembre 1986, avec les deux prêtres qui vivaient avec lui à La Victoria. Il y reviendra le 12 mars 1990, le lendemain du jour où Pinochet quittait le pouvoir. Il y recevra «La nationalité chilienne» en 2001 des mains du Président du Chili, Ricardo Lagos. Pierre Dubois est décédé à Santiago le 28 septembre 2012. Dès le début de sa présence au Chili, Pierre écrivait des lettres à sa famille qui, rapidement, se sont transformées en «Circulaires à ses amis». Basé en grande partie sur cette correspondance, ce livre, qui retrace l'engagement de Pierre Dubois, est aussi une chronique de cinquante ans de vie sociale et politique au Chili.

Fiche Technique

Paru le : 15/10/2012

Thématique : Questions de société / témoignages

Auteur(s) : Auteur : Pierre Dubois

Éditeur(s) : Karthala

Collection(s) : Signes des temps

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-8111-0719-3

EAN13 : 9782811107192

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 335

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 572 g