Chargement...
Chargement...

Rob Mallet-Stevens : itinéraires : Paris-Bruxelles-Hyères

Auteur : Stéphane Boudin-Lestienne

Auteur : Maurice Culot

Auteur : Alexandre Mare

Paru le : 13/07/2016
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

30,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Une présentation à partir de documents inédits des années de formation de l'architecte français, de ses débuts à Bruxelles où il devint le disciple de Josef Hoffmann après avoir été converti à l'art graphique sévère de la Sécession viennoise, jusqu'à la construction de la villa des Noailles à Hyères en 1923, en passant par ses projets pour d'illustres couturiers ainsi que pour le cinéma à Paris. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Avant d'atteindre la maturité de son art, Rob Mallet-Stevens, figure célébrée de l'élégance architecturale, a emprunté des chemins de traverses. Issu d'une famille belge d'artistes et écrivain, - les Stevens -, dès sa sortie de l'école d'architecture en 1906, il se dévoile un plumitif prolixe et cosmopolite, passionné, entre autres, par le Japon et le théâtre. À Bruxelles, la fréquentation de la maison-palais de sa tante Suzanne Stevens-Stoclet le convertit à l'art graphique sévère de la Sécession viennoise. L'architecte autrichien, Josef Hoffmann, devient son mentor. Sa participation à la revue parisienne Comoedia illustré le fait pénétrer dans le monde de la mode. Il dessine des projets pour d'illustres couturiers : Jeanne Paquin, Jacques Doucet, Paul Poiret, Melnotte-Simonin. À partir de 1920, il s'implique dans le cinéma et signe une vingtaine de décors modernistes conçus sur des principes nouveaux. Il réalise les extérieurs de L'Inhumaine, film promouvant l'art moderne français, dirigé par Marcel L'Herbier, produit par Georgette Leblanc, égérie de Maeterlinck, qu'aucune audace ne rebute. Mallet-Stevens tirera parti de cette architecture de fiction pour promouvoir celle qu'il construira ensuite dans la réalité. En 1923, Mallet-Stevens, qui n'a encore à son actif que des décors, des boutiques, des pavillons d'expositions et des aménagements intérieurs, se voit commander par Charles et Marie-Laure de Noailles les plans de leur villa à Hyères. La correspondance qui s'établit entre le vicomte et l'architecte est publiée ici pour la première fois dans son intégralité. Elle montre combien le dialogue qui s'instaure entre les deux hommes a contribué à l'élaboration du style Mallet-Stevens : architecture mais également mobilier, sculpture, peinture, vitraux, etc, une démarche qui répond à la volonté d'art total cher à Hoffmann. En cinq itinéraires, ce livre évoque, au travers de documents inédits et rares, le parcours du jeune architecte curieux du monde qui, de Paris à Bruxelles et Hyères, l'amène à la maitrise d'un style et aux marches de la renommée.

Fiche Technique

Paru le : 13/07/2016

Thématique : Paysagisme

Auteur(s) : Auteur : Stéphane Boudin-Lestienne Auteur : Maurice Culot Auteur : Alexandre Mare

Éditeur(s) : Archives d'architecture moderne Association Villa Noailles

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-87143-314-3

EAN13 : 9782871433149

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 226

Hauteur : 21 cm / Largeur : 20 cm

Épaisseur : 1,9 cm

Poids : 726 g