Chargement...
Chargement...

Epreuves de noblesse : les expériences nobiliaires de la haute robe parisienne (XVIe-XVIIIe siècle)

Paru le : 16/09/2010
Éditeur(s) : Belles lettres
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Histoire
Contributeur(s) : Editeur scientifique (ou intellectuel) : Robert Descimon - Editeur scientifique (ou intellectuel) : Elie Haddad

37,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Un essai sur les relations entre le pouvoir royal et la noblesse de robe dans les mécanismes de transmission des offices. Il alterne les analyses générales (sur l'économie politique de l'office anoblissant et les changements induits par la vénalité dans l'ordre coutumier des propriétés, sur la fusion des noblesses au XVIIIe, etc.) et les études de cas (les Pommereu, les Bragelongne, etc.). ©Electre 2018

Quatrième de couverture

À travers la noblesse de robe de Paris à l'époque moderne, c'est l'ensemble des noblesses que ce livre essaie d'éclairer. La noblesse n'est pas une donnée naturelle, elle est une construction sociale plurielle dont les matériaux sont les seigneuries, les offices, le prestige immatériel qui naît de l'exercice ancien de l'autorité et de la puissance. C'est pourquoi la noblesse est avant tout affaire de transmission. Cette transmission n'est pas non plus une opération naturelle : elle est faite d'une suite d'épreuves permanentes pour les lignages. Ce livre alterne les analyses générales (sur l'économie politique de l'office anoblissant et les changements induits par la vénalité dans l'ordre coutumier des propriétés, sur la fusion des noblesses au XVIIIe siècle, etc.) et les études de cas (Hurault de L'Hospital, les Mesgrigny, les Pommereu, les Bragelongne, les Spifame). Ces études éclairent les mécanismes et les coûts de la transmission, de l'anoblissement, de la constitution des familles en lignages et des pratiques généalogiques. Une proposition qu'on espère nouvelle ressort de ce travail : l'intégration des structures de parenté domaniales (qui créaient la solidité des détenteurs de châteaux, de charges et de pouvoirs seigneuriaux au Moyen Âge) en une classe nobiliaire (le second ordre) ne se réalisa qu'au XVIIe siècle, et ce furent les expériences nobiliaires de la robe qui la rendirent possible.

Fiche Technique

Paru le : 16/09/2010

Thématique : Histoire de France - Généralités

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Belles lettres

Collection(s) : Histoire

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-251-38107-4

EAN13 : 9782251381077

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 459

Hauteur : 22 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 2 cm

Poids : 600 g