Chargement...
Chargement...

L'absolutisme au miroir de la guerre : le roi et Metz (1552-1661)

Auteur : Martial Gantelet

Paru le : 30/08/2012
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Histoire
Contributeur(s) : Préfacier : Joël Cornette

22,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

A travers l'examen du cas de Metz, cette étude revient sur le rôle des sauvegardes militaires aux frontières du royaume, où l'état de guerre quasi-permanent favorisait des habitudes de négociations des pouvoirs locaux en dehors de tout contrôle de la monarchie, et ce jusqu'à l'arrivée au pouvoir de Louis XIV et la mise en place de l'absolutisme. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Ces premiers mots de Louis XIV, en 1661, résonnent tel un manifeste politique : Mazarin décédé, le souverain désormais absolu entend se réserver le moindre acte d'autorité. L'ambition tranche avec les pratiques qui s'étaient imposées durant la guerre franco-espagnole (1635-1659) : non seulement le roi ne délivrait pas toutes ces «sauvegardes», des protections accordées en son nom, mais les secrétaires d'État eux-mêmes peinaient à les contrôler ; ils devaient aussi, avec les communautés du royaume, constamment négocier, «favoriser [...] dans vos rôles du mois», la charge des quartiers d'hiver et des passages de troupes. Les sauvegardes militaires constituent le coeur de cet ouvrage. Sur les frontières du nord-est, et durant le conflit, elles s'érigèrent comme l'outil d'une régulation endogène de la violence : les gouverneurs de places les levaient en toute indépendance sur les territoires espagnols ; les provinces, les villes voire les villages, d'eux-mêmes, les négociaient avec les pouvoirs ennemis. Une inattendue division de la souveraineté se fit ainsi jour. Jointe à l'infinie négociation des décisions royales, elle questionne à nouveau la construction de l'absolutisme. Par l'intégration étroite des champs militaires et urbains, par les abords micro-historiques et les éclairages multiscalaires reliant l'échelle locale aux lieux de pouvoirs nationaux et internationaux, et du point de vue d'une ville placée à la pointe de l'effort militaire du royaume, Metz, conquise (1552) puis intégrée (1648) à la France, ce texte, de Louis XIII à Louis XIV, de Richelieu à Mazarin, ambitionne d'articuler ces étranges pratiques du politique et de la guerre.

Fiche Technique

Paru le : 30/08/2012

Thématique : Histoire de France - Généralités

Auteur(s) : Auteur : Martial Gantelet

Éditeur(s) : Presses universitaires de Rennes

Collection(s) : Histoire

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7535-2027-5

EAN13 : 9782753520271

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 446

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 3,5 cm

Poids : 686 g