Chargement...
Chargement...

La liberté d'expression en Révolution : les moeurs, l'honneur, la calomnie

Auteur : George Charles Walton

Paru le : 04/06/2014
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Histoire
Contributeur(s) : Préfacier : Jean-Clément Martin - Traducteur : Jacqueline Odin

21,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
epub
10,99 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Sous la Terreur, des milliers de personnes sont arrêtées et exécutées pour leurs opinions, leurs écrits ou leurs paroles. L'auteur retrace ici les origines, les mécanismes et les enjeux de ce système répressif où la culture de la calomnie, développée sous l'Ancien Régime, a sa part tandis qu'une réflexion sur la notion d'opinion policée se développe. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

La Liberté d'expression en Révolution En 1789, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen proclame la liberté d'expression, de religion et d'opinion. Les révolutionnaires abolissent la censure, tandis que la France paraît s'engager dans le chemin du pluralisme religieux et des libertés civiles. Quatre ans plus tard, le pays entre dans une période de terreur politique. Des milliers de personnes sont arrêtées et exécutées pour leurs opinions, leurs écrits ou leurs paroles jugés injurieux au nouveau régime. Charles Walton retrace ici les origines, les mécanismes et les enjeux de cette tragédie. Remontant dans l'Ancien Régime, il montre qu'alors même que les premiers avocats de la liberté de la presse songent à abolir la censure avant publication, l'opinion continue de penser qu'un discours calomnieux constitue un crime majeur, voire une trahison s'il porte atteinte à l'honneur de l'autorité souveraine ou aux valeurs collectives sacralisées, comme la religion ou l'esprit public. Après 1789, avec la disparition des institutions chargées de réglementer l'honneur et la moralité, la calomnie se répand, devient une arme politique et une source de préoccupation grandissante. Les luttes pour instituer des limites légales et morales s'intensifient. En 1793 et 1794, elles mènent à l'exécution de « calomniateurs », mais aussi à un travail zélé de « régénération » des moeurs. Signe de la recomposition permanente d'un débat autour de la notion d'opinion policée, à la fois synonyme de police et de civilisation de l'expression publique. Au terme de cette analyse de la manière dont les révolutionnaires ont revisité l'héritage culturel et politique de l'Ancien Régime, Charles Walton éclaire de manière originale, non seulement la Révolution française et les origines de la Terreur, mais aussi les paradoxes historiques impliqués par la mise en oeuvre de la liberté d'expression.

Fiche Technique

Paru le : 04/06/2014

Thématique : Révolution Française

Auteur(s) : Auteur : George Charles Walton

Éditeur(s) : Presses universitaires de Rennes

Collection(s) : Histoire

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7535-3315-6

EAN13 : 9782753533158

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 315

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 2,3 cm

Poids : 496 g