Chargement...
Chargement...

La place des bonnes : la domesticité féminine à Paris en 1900

Auteur : Anne Martin-Fugier

Paru le : 10/02/2004
Éditeur(s) : Perrin
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Tempus, n° 58
Contributeur(s) : Non précisé.

10,00 €
Expédié en 24/48h
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Analyse historique et sociologique de la place des domestiques féminines dans les familles parisiennes de 1900. A la fois servantes, cuisinières, femmes de ménage, mais aussi confidentes et témoins de la vie bourgeoise, personnages totalement dévoués, parfois jusqu'à l'oubli de soi, les domestiques renseignent sur la vie à Paris en 1900. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Elles balaient, font la cuisine, montent les seaux de charbon, vident les cuvettes et frottent l'argenterie, du matin jusqu'au soir. Elles n'ont point de vie à elles. Car ce sont les bonnes. Mais d'elles, on exige plus encore que l'accomplissement des tâches ménagères. Il faut qu'elles soient le dévouement incarné. Car elles sont les servantes. Et si ce livre s'emploie, en détaillant leurs conditions de travail et d'existence, en décrivant les mentalités dans lesquelles elles étouffent, à dire quelle place est assignée aux bonnes par la moralité bourgeoise à la Belle Epoque, c'est dans le but d'exorciser le fantôme de la servante, qui hante encore la plupart des femmes d'aujourd'hui, lorsqu'elles rentrent à la maison.

Fiche Technique

Paru le : 10/02/2004

Thématique : Histoire contemporaine générale

Auteur(s) : Auteur : Anne Martin-Fugier

Éditeur(s) : Perrin

Collection(s) : Tempus, n° 58

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-262-02104-X

EAN13 : 9782262021047

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 377

Hauteur : 18 cm / Largeur : 11 cm

Épaisseur : 2,6 cm

Poids : 250 g