Chargement...
Chargement...

Vichy et les juifs

Auteur : Michael Robert Marrus

Auteur : Robert Owen Paxton

Paru le : 17/12/2013
Éditeur(s) : Calmann-Lévy
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Diaspora
Contributeur(s) : Traducteur : Marguerite Delmotte

26,90 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Cet ouvrage examine les étapes de la politique antisémite de Vichy, depuis la publication de leur statut en octobre 1940 jusqu'à la déportation de 75 000 hommes, femmes et enfants. L'attitude des principaux responsables est examinée : Pétain, Laval, Vallat, Darquier, Bousquet, etc., ainsi que les réactions de l'opinion, notamment les Eglises. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

18 octobre 1940 : le «statut des Juifs» est publié. 31 juillet 1944 : le dernier convoi de déportés quitte Drancy pour Auschwitz. Ces deux faits et ces deux dates marquent le début et le terme de la politique du régime de Vichy envers les Juifs. Mise en oeuvre dès l'été 1940, la politique antisémite est due au seul gouvernement de Vichy sans pressions allemandes. En 1941, Xavier Vallat, premier Commissaire général aux questions juives, l'organise systématiquement. Exclus d'un nombre très important d'activités, recensés, spoliés par l'«aryanisation» des entreprises, les Juifs sont internés dans les camps de concentration français tels que Drancy, Pithiviers, Beaune-la-Rolande, etc. Cette politique a des responsables. Elle a aussi des exécutants, à tous les niveaux de l'administration. 1942 : Laval revient au pouvoir. Darquier, antisémite forcené, remplace Vallat. Bousquet dirige la police. Chez les Allemands, le pouvoir des SS augmente. La «solution finale» est décidée. Désormais les nazis veulent déporter l'ensemble des Juifs de France, en procédant par étapes, ne serait-ce que pour obtenir le concours, indispensable, de la police française. Celle-ci, en juillet 1942, exécute la rafle du Vel d'Hiv, au cours de laquelle 13 000 Juifs sont arrêtés. Ils seront déportés - enfants compris, livrés par Laval. L'occupation de toute la France accroît le danger de mort qui pèse maintenant sur tous les Juifs. Vichy maintient sa politique, imposant par exemple en décembre 1942 l'apposition de la mention «Juif» sur les cartes d'identité. Le bilan : 75 000 déportés. La politique antisémite de Vichy a commencé par mettre les Juifs au ban de la société. Elle a ensuite, directement et indirectement, facilité leur arrestation et leur déportation. Étudiant les étapes de cette politique, l'attitude des principaux responsables - Pétain, Laval, Vallat, Darquier, Bousquet, etc. - et les réactions de l'opinion, notamment des Églises, le livre de Michael Marrus et Robert Paxton, fondé sur des documents d'archives, analyse avec la rigueur de l'historien un des chapitres les plus tragiques de l'histoire récente de la France.

Fiche Technique

Paru le : 17/12/2013

Thématique : Seconde guerre mondiale

Auteur(s) : Auteur : Michael Robert Marrus Auteur : Robert Owen Paxton

Éditeur(s) : Calmann-Lévy

Collection(s) : Diaspora

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7021-5525-1

EAN13 : 9782702155257

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 431

Hauteur : 25 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 3 cm

Poids : 550 g