Chargement...
Chargement...

Jacques Chevallier, l'homme qui voulait empêcher la guerre d'Algérie

Auteur : José-Alain Fralon

Paru le : 09/05/2012
Éditeur(s) : Fayard
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Documents
Contributeur(s) : Non précisé.

21,50 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
epub
14,99 €
Protection: Adobe DRM
Acheter en numérique

Résumé

Jacques Chevallier (1911-1971) fut maire d'Alger, député, secrétaire d'Etat à la Guerre (1954-1955) et ministre de la Défense dans le gouvernement de Pierre Mendes France. Considéré comme un libéral, partisan du dialogue avec certains nationalistes, il sera finalement évincé de la mairie d'Alger en mai 1958. En 1962, il tentera un compromis entre OAS et FLN. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Juin 1962 : l'Algérie française vit ses derniers instants dans une violence crépusculaire. L'OAS menace de détruire Alger et le FLN se prépare à lancer un millier d'hommes sur les quartiers européens. Jacques Chevallier va réussir à éviter le pire en permettant un compromis entre les ennemis irréductibles. Destin exceptionnel que celui de cet homme qui, à onze ans, débarque à Alger avec sa mère, américaine de Louisiane, et son père, descendant de Français installés en Algérie depuis deux générations. Plus jeune maire de France en 1941, honorable correspondant des services secrets du général de Gaulle à Washington en 1944, il est élu triomphalement député, puis maire d'Alger, avant d'être appelé au gouvernement par Pierre Mendès France. Très vite, il comprend que la politique coloniale n'a plus d'avenir et prône un nouveau dialogue entre Européens et musulmans, tout en menant une politique ambitieuse de construction qui va remodeler la ville. S'il a toute la confiance de la communauté musulmane, il devient la cible des ultras de l'Algérie française, qui le font éjecter de sa mairie en 1958 par le général Salan. En juillet 1962, il sera l'un des rares Européens d'Algérie à ne pas choisir l'exil. Ce livre raconte, à partir d'archives inédites et d'entretiens avec des acteurs de ce drame, l'histoire d'un homme qui fut, avec Albert Camus, l'une des figures tutélaires des «libéraux» - ceux-là mêmes qui, si on les avait écoutés, auraient pu empêcher la guerre d'Algérie.

Fiche Technique

Paru le : 09/05/2012

Thématique : Autres biographies

Auteur(s) : Auteur : José-Alain Fralon

Éditeur(s) : Fayard

Collection(s) : Documents

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-213-65609-6

EAN13 : 9782213656090

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 307

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 2 cm

Poids : 374 g